Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 01:04

Voici un poème écrit par Victor Hugo un 5 janvier, il avait alors pas 
loin de 47 ans.

+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+

LES QUATRE VENTS DE L´ESPRIT

III - LE LIVRE LYRIQUE - LA DESTINEE

- XLIV -

O misérable amas de vanités humaines,
Rêves ! au premier vent qui souffle dans les plaines,
Comme tout se disperse et tout s´évanouit !
Puissance, amour, douleur qui brûle dans la nuit,
Orgueils et voluptés, colères enflammées,
Comme cela se mêle à toutes les fumées !
A quoi bon tant d´ardeur et tant d´emportement
Pour arriver si vite à tant d´abattement !
Hommes ! pourquoi ce bruit, et pourquoi faire attendre
Des colosses au monde ? On croit, à vous entendre
Rugir dans le brasier des sombres passions, 
Au milieu des fureurs et des ambitions, 
Autour de ce que l´âme embrasse, craint, désire,
Que vous êtes de bronze, et vous êtes de cire !


Victor Hugo - 5 janvier 1849

-.-.-

Un autre poème ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Ze Bath Leurre
commenter cet article

commentaires