Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2004 7 08 /02 /février /2004 10:55

 Date : Sun, 8 Feb 2004 10:55  

     De : Serge Marlot
  Objet : Rose


Le rendez-vous

J'ai couru où tu l'as voulu
Le soleil se levait à peine
La ville jouait toute nue
Dans l'eau de ses pâles fontaines

Un oiseau dans l'arbre touffu
Sifflait une douce rengaine.
Paris souriait dans les nues
Sur le gris tapis de la Seine.

J'ai couru. On court si l'on va
Ayant de Cupidon mandat
A quelque tendre rendez-vous.

Mais hélas tu n'es pas venue.
Je me suis longtemps morfondu
Puis je suis parti n'importe où

Aussi malheureux qu'un Verlaine
Errer  sur les berges de Seine
Comme font les amants jaloux.

Et j'ai dans le fleuve jeté
Avec les roses, les vers doux[
Que pour toi j'avais assemblés

Mon cour les a accompagnés.
Ils voguent sur l'onde morose
Banalement comme ces choses
Dont se déleste la cité.

Ils suivront, comme les noyés
Qui sont défunt de l'overdose
D'un bel amour remis en cause,
La voie sacrée de Lorelei.

J'ai couru où tu l'as voulu.
J'en reviens la poitrine ouverte
A tout amour pourtant offerte
Neuve des larmes répandues.

Je suis prêt à recommencer
Car le jeu d'amour est cruel
Mais nécessaire à exister

ô bien sûr toute honte bue
Je cours chaque fois à ma perte
Mais ce sont des roses alertes

Que les espérances attendues

Car l'amour sur nos heures pose
La griffe et le sang de la rose
Sans laquelle on meurt d'exister.



Serge.M

Poème composé de trois sonnets de structures différentes.


Partager cet article

Repost 0

commentaires