Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 décembre 2005 6 10 /12 /décembre /2005 10:45

K comme Kangourou

 

 

 

Initialement, j’avais opté pour le koala ; mais quand j’ai lu qu’il s’administrait les suppositoires d’eucalyptus par voie orale, je me suis dit qu’un animal qui ne lisait pas le mode d’emploi des médicaments ne méritait pas de figurer dans cette chronique, vu qu’en se trompant de trou, il contribuait objectivement à élargir celui de la sécu. Nous parlerons donc du kangourou qui vivait à l’origine en Nouvelle-Zélande, cohabitant difficilement avec les nombreux moutons de cette île. Philosophe de nature, un jour, il se posa la question « Pourquoi tant de laine ? », et, sans attendre la réponse, émigra en Australie.

 

 

 

Le Kangourou ressemble à l’homme : sa queue lui sert de membre supplémentaire. Là s’arrête la ressemblance car le kangourou a sa queue derrière, sa poche devant et ne met pas de slip. L’animal est donc rusé, souvent matois et si sa tentative de mimétisme prête à sourire, elle révèle à nouveau la sournoiserie de la gent animale qui fait rien qu’à copier l’homme pour se croire le maître du monde. Certains kangourous se font même passer pour des boxeurs ! Lors du casting pour le film « Million Dollar Baby », une femelle kangourou (la kangourou, à ne pas confondre avec Lacan gourou) s’était présentée et a fait illusion jusqu’au moment où Clint Eastwood, malgré son âge avancé et sa vue basse, s’aperçut de la supercherie quand l’animal fut à poil sous la douche.

 

 

 

Le kangourou est daltonien (tendance Averell), ce qui lui joue des tours : quand il voit un troupeau d’émeus globines (forcément rouges), il croit reconnaître quelques buissons verdoyants et lève la patte pour pisser sur les malheureux volatiles ! Lors, c’est l’émeute et l’émeu ému se meut.  Heureusement, le kangourou ne commet pas la même erreur avec les émeus roïdes qui ont une couleur différente puisqu’ils se maquillent à la préparation « H ». Avec les kiwis, la méprise est évitée dans la mesure où le kangourou peut lire le nom de la couleur, sur la boîte ou sur le tube, ce qui est bien pratique quand il souffre d’une cystite.

 

 

 

Quand on pense que le fragile équilibre de l’écosystème australien dépend de la mauvaise vue d’un vulgaire marsupial, on se dit qu’il n’est pas anodin de naître dans une poche et qu’il en reste toujours des séquelles.

 

 

Michel Tournon

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
J'ai entendu dire(mais est-ce bien vrai?) que le Père Noël aurait été recueilli et élevé par une famille de Kangourou quand il était enfant. Il s'agissait bien entendu de l'espèce arctique "Kangurus Laponica", appellée aussi Esquimou, qui elle aussi possède une poche sur le devant et une capuche sur le derrière, ce qui la distingue de la première espèce. Le port également est plus trapu, comme ceux d'Amsterdam.
Répondre