Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2001 2 20 /03 /mars /2001 19:06

De : JMF
Date :  Mardi 20, Mars 2001  19:06
Objet :  Deux de rab...


Tant qu'on y est, voilà deux machins que j'ai pondus cette nuit, en pleine insomnie (d'ailleurs, je n'écris pratiquement qu'aux plumes, comme Proust, quoi! mais sans "chercher à perdre mon temps".

AU CAFE

L'Omer de l'Angélique est fin soûl dans son coin;
c'est l'heure où il libère un à un ses fantômes:
l'Aglaé, èl sot Tchâle, èl Tindeux, le Guillaume (*)
et de nouveaux encor qu'on ne connaissait point.

On l'écoute de loin sans trop le regarder:
il devient querelleur quand il sent qu'on l'observe;
un sourire distrait et déjà il s'énerve,
invective son monde en serrant son godet.

Parfois il se lève puis s'en va brusquement
laissant son verre en plan et pour demain l'ardoise
mais il n'est pas sans rien et la patronne écrase.

Parfois il s'effondre tout aussi brusquement
et c'est Jef son voisin de la rue L'Alouette
qui le relève puis le ramène en brouette.

(Dampremy, 19 mars 2001)

(*) Wallon : ... Charles le fou, le Tendeur (celui qui tend des filets pour attraper des oiseaux)...


LE COCU

Si le voisin a bu, il n'ose plus rentrer
chez lui car sa jument le cogne comme plâtre
et ensuite on le voit couvert partout d'emplâtres
ramasser les brocards que lui vaut son portrait.

Pendant son absence on retrouve vautré
chez lui l'autre voisin qu'attire la marâtre
car, lorsque déloquée, elle est moins acariâtre
et couine tout son soûl à se fair' pénétrer.

Le coron a tôt fait de muer en légende
ce qui n'est bêtement qu'une affaire de cul
quoique nul ne sache par quel côté la prendre:

si la gnière trompe son homme sans vergogne,
qui oserait dire qu'il boit d'être cocu
ou qu'il porte cornes du fait d'être ivrogne?

(Dampremy, 20 mars 2001)
-----------

Je commence à en avoir plein le dos, cela dit, d'écrire en alexandrins et je crois que je vais bientôt passer au vers de 16 syllabes. Bon, là-dessus, je retourne à mon turbin, parce que je n'avance pas, aujourd'hui...

A bientôt.

JMF.

Partager cet article

Repost0

commentaires