Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2006 1 16 /01 /janvier /2006 23:40

     Mon fils à une super maîtresse ! J’en ferais d’ailleurs volontiers la mienne… euh, mais là n’est pas la question !
     Oui, elle est géniale le maîtresse de Wilfried-Wenceslas. Ah oui, Wilfried-Wenceslas, c’est le prénom de mon fils. Il a 6 ans, il est en CP, et ça fait donc quatre mois qu’il apprend à lire.

Elle a plein de bonnes idées, sa maîtresse, Mademoiselle Coquecigrue ; des idées qu’elle a apprises à l’Ecole Normale (enfin, on dit l’IUFM, je crois maintenant !). Par exemple, elle fabrique elle-même sa méthode de lecture. En réunion de parents, à la rentrée de septembre, elle nous a expliqué qu’elle n’utilisait pas de manuel d’apprentissage de la lecture, que ça ne servait à rien. Elle, elle crée elle-même ses textes en partant du « vécu de l’enfant ». Elle transcrit ce qu’ils racontent le matin au « quoi de neuf ? » (Le « quoi de neuf ? » c’est le premier moment de la journée de classe où les enfants s’assoient en rond autour de la maîtresse et où chacun – enfin celui qui le souhaite – raconte un truc, comme sa soirée de la veille, ou la dernière dispute entre papa et maman, etc.). Alors comme ça, nous a-t-elle dit, c’est bien car elle a des textes qui motivent les enfants, et qui contiennent « leurs mots ».

     Elle utilise aussi des textes qu’elle pioche dans les « écrits » qui nous entourent : BD, prospectus, emballages, courriers divers, etc.

     Donc à partir de ces supports, les élèves commencent par repérer les mots, qu’ils devinent grâce au type de support, justement, mais aussi grâce aux illustrations, au contexte et, le cas échéant, au « coup de pouce » de la maîtresse !

     Ensuite, par déduction, les enfants devinent d’autres mots, puis des phrases, etc.
     Puis la maîtresse leur fait repérer des morceaux de mots et, pour le soir, elle leur donne des listes de mots qui contiennent ces morceaux de mots et là ils doivent les entourer ou les souligner. Bon, je n’explique pas très bien, mais c’est que je ne suis pas prof moi !
Souvent on me demande si c'est une "méthode globale" ou une "méthode syllabique" ou je ne sais pas trop quoi ! Moi, je réponds seulement que c'est la "méthode Coquecigrue" !

     Ah elle est vraiment formidable, Mlle Coquecigrue !

 

     Alors, bon c’est vrai qu’au début Wilfried-Wenceslas a eu beaucoup de mal. Il s’y perdait un peu. Il croyait que « yaourt » ça s’écrivait « Danone » et que « Pépito » se prononçait « gâteau ». Mais il adore tellement sa maîtresse que, petit à petit, il y est arrivé.

     C’est vrai que c’est aussi un peu grâce à sa mamie, ma belle-mère, qui le prend le mercredi et qui est institutrice en retraite…

… mais ça je vous le raconterai une prochaine fois !

 

-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+

Eugenio Wyoming

Partager cet article

Repost0

commentaires