Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2006 6 21 /01 /janvier /2006 10:19

Q comme Quetzal

Après avoir cherché longuement dans les dictionnaires le nom d’un animal commençant par cette lettre, j’ai trouvé le « quetzal ». Prospecter dans les Robert pour trouver du Q, l’affaire se présentait curieusement d’autant que chez cet oiseau, les plumes de la queue du mâle peuvent atteindre un mètre (pour la variété roccus siffredus). À l’origine, ce sont les Mayas qui baptisèrent cet oiseau « Quetzal ». La disparition de cette civilisation n’est pas étonnante ; on sait que les abeilles sont intelligentes, mais il ne faut tout de même pas exagérer…

Le quetzal est l’emblème du Guatémala et on le retrouve sur les pièces de monnaie de ce pays. En Inde, sur les roupies figure un sonnet (la roupie sans sonnet est fausse et ne vaut pas grand-chose). Le quetzal se nourrit essentiellement d’insectes. Toutefois, les plus malins ont compris qu’en mangeant énormément de carottes, ils vivront très vieux : je connais beaucoup de quetzals qui frisent la carotène. À ce propos, peut-être me trompé-je et devrais-je écrire des « quetzaux » ? La langue française est si bizarre. À preuve : un chacal, des chacals ; un chien, des cabots ! Où se trouve la logique ? Et encore : un négro-spiritual des négro-spirituals, au mieux des négros spiritueux, s’ils aiment le punch !

Le quetzal appartient à l’ordre des trogoniformes, les plus croyants à l’ordre des bénédictins, les plus alcooliques à l’ordre des bénédictines. Pour le chèque, ce sera à l’ordre de Michel Tournon. Le mâle attire la femelle par les couleurs chatoyantes de son plumage ; là aussi, son truc en plumes, c’est une histoire de zizi.

Cet animal est ovovivipare, c’est-à-dire que l’œuf éclot dans le corps de la mère, pratique bizarre, révélant à nouveau la perversité de ce représentant du règne animal. Heureusement que les poules ont un peu plus de conscience professionnelle, sinon, finis les omelettes et les œufs pochés.

Sans être pessimiste, force est de constater que l’unique coopération positive entre l’animal et l’homme se situe au plan de la nourriture, hormis l’exemple des chèvres, mais ces exceptions ne sont pas légion.

Michel Tournon

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Ze Bath Leurre 27/09/2011 23:01



on ne se lasse pas de relire ça ! :))))



Le Gratémoilais 21/01/2006 11:54

Alors que le Quetzal est le symbole du Guatémala, le Queutzob est le symbole du Gratémoila !