Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 00:29

B comme  Brebis

 
 

    Ce qui différencie la brebis du bélier, c’est la présence de bas résilles sur ses gigots. À part cela, il s’agit du même animal version femelle. Cependant, les béliers homos jouent à saute-mouton et les hétéros à saute brebis. Il faut toutefois reconnaître que le sauté de mouton est une recette plus savoureuse que le sauté de brebis, ce qui confirme que même chez les ovins, la femelle est inférieure au mâle. Curieusement, on ne mange pas une brebis qui vient de se faire sauter, on la boit, comme le dit l’adage populaire : « il faut boire l’ovin quand il est tiré ».

 

    Comme tous les moutons, la brebis paît, quelquefois l’apéro, aux alentours de midi. Ces ovins adorent les facéties et le mâle dit parfois à la femelle : « je t’invite chez moi manger un cassoulet, ensuite nous paîtrons ensemble dans la prairie ». On voit par là que l’humour animal est redoutable et qu’Anne Roumanoff  n’a qu’à bien se tenir. La conjugaison du verbe paître est d’ailleurs bien étrange : pas de formes passées composées quel que soit le mode, mais il existe l’impératif : « Paissez ! » dit le berger à ses moutons. « Paissons ! » reprennent en chœur les moutons. Cette harmonie pastorale, qui me rappelle Le Secret de Brokeback Mountain, me réchauffe le cœur and I say to myself what a wonderful world.

 

    Pour être gravide, la femelle doit recevoir des coups de bélier. Le petit de la brebis se nomme l’agneau, et comme ces animaux n’ont pas d’imagination, la plupart se prénomme Pascal. Les petits agneaux ont autant d’humour que leurs parents : entre eux, ils surnomment le boucher qui va les égorger « le saigneur des agneaux », ce qui montre que l’humour est aussi la politesse du désespoir ovin. Les tripes d’agneau sont un met divin, surtout lorsqu’elles contiennent l’extrémité de l’intestin qui se nomme « l’anus dei ». Le navarin d’agneau est aussi un plat délicieux, nettement supérieur au Navarro d’Hanin.

 

    Comme le Graham  la brebis bêle. Son petit aussi, c’est pour cette raison que l’on dit que le baby bêle, ce qui est franchement paradoxal pour un fromage fait avec du lait de vache.

 

    Va rejoindre ton troupeau, petite brebis et merci pour le roquefort.

 

 
Michel Tournon

Partager cet article
Repost0

commentaires

sumi 19/02/2008 18:55

beaucoup d'idée dans ce texte ,bonne soirée @+

Ze Bath Leurre 19/02/2008 07:23

Excellent !