Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mars 2001 5 23 /03 /mars /2001 20:43

De :  hephaistos_gr
Date :  Vendredi 23, Mars 2001  20:43
Objet :  Re : pauvre Hépha !


--- Dans CirqueZavatars@e..., LeBathLeurre@a...
a écrit

> tu te fais du mal !!!

Mais non ! Aucune souffrance pour moi, je suis zen à 100 %

> personne ne te jette ici ...
> allons... ne joue pas les martyrs...


Mais je ne me sens pas rejeté et de plus je m'en fous comme de la première culotte d'Hérode.

>il te suffit de claquer la porte,

Si je décide de quitter le Cirque des Zavatas, potes en ciel, ce sera sans bruit et sans claquer la porte, car je n'aime pas les bruits inutiles...

>et si
> tu me le demandes, même méchamment (puisque tu es le seul Zavatar qui profère
> des insultes !),


J'aimerais quand même que tu me dises entre 4 yeux quelles ont été ces insultes proférées & à l'égard de qui, de quel Zavata? Serait-ce que tu ne comprends plus l'humour dans ce sens?

> je me ferai un devoir de te désabonner

Tu le fais quand tu veux et comme tu veux cher Leurre, je ne me suis jamais leurré sur ta volonté profonde d'accepter les canards boiteux virés de l'Olympe... Vire-moi, ce ne sera que la troisième fois: j'en ai eu plein les pattes, mais à présent, je suis vacciné & quoi qu'il arrive, my mother me récupérera au sein de l'Océan!

> on t'accepte quand même... puisqu'on accepte herakles aussi !

Oui, mais Héraklès est un musculaire. Pour mon compte, je ne suis qu'un vil nain boiteux et industrieux. Même mes chèvres ne donnent plus de lait. ( Comme celle de Mr Seguin qui, bien qu'elle soit une image d'Épinal, a fini par atterrir dans le chalet chamoniard d'Édouard... Balladur! )

> Le Bath Leurre
> >le chéri de ses dames...


Tu es plutôt le chéri de Sa Dame, qui compte bien dans quelques jours, te damer le pion*... C'est bientôt l' heure, le leurre de l'Eure! leur leurre leur leurre leurs beurres sans heurt. J'ai l'heur de t'annoncer ce mal heur au moment où tu pouvais prétendre au bon heur. Leurre de vérité, tu as sonné! ( Non pas tu es sonné, non, non; leurre A sonné! )

               Hépha
La conscience non des Dieux!
Mais la conscience de sa dame
De pique, de coeur, de trèfle et de carreau.
Le marteau sur l'enclume et les faux-cils en coeur.
Combattant d'une cause un peu surannée je crois,
Mais, dans les entrailles de la terre, des volcans s'éveillent...

Partager cet article

Repost0

commentaires