Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 février 2006 5 17 /02 /février /2006 00:00

Voici la fin (3è partie) de ce long poème que Victor Hugo écrivit du 11 au
17 février 1821 ( il avait alors 19 ans ) :

+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+.+

ODES ET BALLADES

ODE QUATRIEME

QUIBERON

( suite et fin)

...

- IV -

On dit que, de nos jours, viennent, versant des larmes,
Prier au champ fatal où ces preux sont tombés,
Les vierges, les soldats fiers de leurs jeunes armes,
Et les vieillards lents et courbés.
Du ciel sur les bourreaux appelaient l'indulgence,
Là, nul n'implore la vengeance,
Tous demandent le repentir ;
Et chez ces vieux bretons, témoins de tant de crimes,
Le pélerin, qui vient invoquer les victimes,
Souvent lui même est un martyr.

Victor Hugo - du 11 au 17 février 1821

Partager cet article

Repost0

commentaires