Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2001 1 26 /03 /mars /2001 16:01

De :  hephaistos_gr
Date :  Lundi 26, Mars 2001  17:01
Objet :  Re : CHEMIN CREUX

JMF a écrit
> CHEMIN CREUX
>
> J'ai largué dans la nuit mes souvenirs cuisants.
> Aujourd'hui je m'en tiens à la face visible
> des choses, à la seule matière, au tangible,
> non plus à l'anecdote, au défilé pesant
>
> des faces s'estompant, au silence gommé
> désormais malgré que les lèvres continuent
> à bouger et les mains, en poses soutenues,
> à donner forme aux mots perdus à tout jamais.
>
> Et au long des journées je refais en moi-même
> ce même long chemin qui ne va nulle part
> et qui reste désert car personne ici n'aime
>
> guère s'y attarder : les esprits de la fosse
> y rôdent en geignant et céans au Rempart
> nul n'ira affirmer que cette histoire est fausse

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

La bière et la mousse qui va avec ont largué ta Muse et je suis satisfait de pouvoir lire enfin un si joli sonnet. Ce n'est pas tant la forme du paquet qui me plaît mais ce qui est dedans: c'est doux, c'est discret comme un souffle d'air frais d'été et les mots coulent doucement comme une fontaine de jouvence. Car les chemins creux sont bien plus agréables à fréquenter que les anecdotes sordides, sans antidotes, non?Donc merci Jean-Marie pour ce moment de rêve bien encaissé entre deux haies d'idées. Merci d'avoir abandonné tes souvenirs cuisants. À propos de cuisson, ma forge m'attend, diantre quel enfer!

       Hépha sonné ( il m'en faut peu tu sais! )

Partager cet article
Repost0

commentaires