Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2001 2 06 /03 /mars /2001 21:07

De :  Lucîle de mer
Date :  Mardi 6, Mars 2001  21:07
Objet :  De quels mots suis-je?

-
MERLUCE

Ses cheveux grisonnants flottent au vent
(cachés, bien cachés)
Ses quarante ans sur un cerf-volant
(née en octobre 1954)
Son écriture, ses coins de verdure
Tous ses secrets de la nature
Elles les partagent avec le papier
Virtuels ou réels, se sont envolés
De sa cage dorée pour vous charmer

est elle ne peut plus les retenir
Ces timides souvenirs
Ces atroces cauchemars
Ses peurs, ses douceurs du soir

Elle est une mère de famille
Mariée depuis de très longues années
(26 ans)
Avec un homme qui aime bien pétrir
Façonner, mettre en boule, cuire
Artisan boulanger de son métier le jour
Ami, amant, père, confident le reste du temps
Deux filles superbes, parfois rebelles
Jeunes adultes, étudiantes allergiques à la vaisselle
(elle exagère)
Une joue avec les mots et son piano
L'autre, cheveux rouges, tressés, frisés… quoi
encore? Imaginez !
Un sac à surprise continuellement renouvelé
(elle n'exagère pas!)

Son surnom a été choisi parmi ses plus grandes affections
Née près de la mer jolie, elle y a grandi
(Sur les côtes du Nouveau-Brunswick, Canada; elle quitte son paradis
a l'âge de huit ans pour la grande ville de Montréal où elle habite toujours)
Elle pourra l'oublier, mais jamais la renier
Elle a associé son prénom à sa passion
(En réalité, Lucille)

Elle écrit depuis octobre 2000
Par un hasard qu'elle qualifie d'heureux
(une convalescence)
Sa vie bat au rythme de ses rimes incertaines, de ses contes hasardeux
(sa timidité est camouflée par ses rires)
Les mots à la sortie de son antre se bousculent
Ses « maux » à son gré elle manipule

Voilà un bref appercu de cette dont vous avez parcouru
Les mots exprimant ses joies, ses souffrances
Sa foi, ses espérances

Elle souhaite de vos nouvelles
Connaître vos petits coins rebelles
Vos tristesses perpétuelles
Ou vos joies à tire-d'aile

Merluce

Partager cet article
Repost0

commentaires