Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 15:49


Vous avez dit Bigard ?

      Les divagations de Bigard concernant les attentats du 11 septembre (théorie du complot, c’est un missile américain qui s’est abattu sur le Pentagone, etc.), m’inspirent certaines réflexions dont je ne me sentais plus capable vu mon avancée inexorable vers le camp des sexagénaires et le ramollissement cérébral qui accompagne parfois ce voyage. Encore que je ne désespère  pas du sens évident que l’on peut attribuer au préfixe « sex » de sexagénaire, même si je crois de plus en plus que je fais fausse route à ce propos.

      Mais revenons à notre bigarade. Lorsque j’eus connaissance de ces divagations, malheureusement déjà bien répandues, je ne pus m’empêcher de les mettre en parallèle avec les médecines du même nom. On se fonde sur des concepts qui n’existent pas (toxémie, vitalité), on répète à l’envi des phrases dénuées de tout fondement (la médecine officielle ne soigne que les symptômes, elle a atteint ses limites), on remet en cause certaines découvertes et pratiques, toujours sans argument ni preuve (le Sida n’est pas une maladie virale, la vaccination rend malade…). Et là, je me pose la question : comment doit-on réagir face à cette montée inexorable de l’irrationnel, qui attire les foules préfèrant la voie facile de la croyance au cheminement logique de la raison ? Personnellement, je me sens totalement démuni devant l’ampleur de la tâche. Et surnommer Bigard l"Empereur de la tache" ne fait pas avancer le schmilblick.

      Il fut un temps, lorsque le neuneu du village divaguait avec ses coreligionnaires de troquet autour d’une chopine, ce qu’il disait ne sortait pas du cercle restreint de ces propriétaires de neurones fortement alcoolisés. Les tenants de théories aussi vaseuses qu’ésotériques publiaient éventuellement leurs délires dans des revues ou des livres à très faible tirage. Le paranormal avait la place qu’il méritait, compte tenu du sérieux de  cette « discipline » et le mystère des tables tournantes permettait d’animer les soirées de week-end morose.

      De nos jours, les choses ont évolué. Les facilités de communications permises par l’Internet, la télé ou la radio ont perverti la qualité de l’information car n’importe qui peut publier n’importe quoi, n’importe qui peut relayer en la diffusant une information non vérifiée grâce notamment aux mails. L’immense majorité des sites et des blogs concernant les patamédecines, le paranormal et autres pratiques occultes oeuvrent pour leur développement. Leur prosélytisme est facilité par le support (Internet) et aussi par une demande croissante de personnes dont la démarche irrationnelle était habituellement réservée à la sphère religieuse. Préférer la pensée magique et le merveilleux à la logique en matière de connaissance scientifique ou médicale est dangereux, car c’est l’exemple type de la démarche obscurantiste. Nous nous éloignons inexorablement du Siècle des Lumières : c’est certainement la raison de cette pénombre. Cette économie d’énergie se fait toutefois au détriment de la raison.

      Et si plus on avance, plus on recule,
      Comment voulez-vous que l’on s’en sorte ?

Michel Tournon

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

deleted 19/09/2008 21:01

C'est possible de le considérer  ainsi  aussi ... :o)))Mais alors ... tout devient complot !Il est vrai que nous sommes tous des manipulés et des manipulateurs ...C'est du moins ce que d'aucun(e)s tendent à prouver !

Le Glaude 19/09/2008 05:55

Croire qu'il y a une "volonté" en "haut-lieu", n'est-ce pas déjà céder à la théorie du complot ?

deleted 18/09/2008 17:58

C'est bien parce qu'il y a sans doute une Volonté en Haut-Lieu pour que l'on ne s'en sorte pas  ... que des contre-Vérités sont publiées à tout va : on inonde la planète en la désinformant, on crée des psychoses collectives que d'aucuns vont se charger de soigner avec leurs procédés (!) et là-dessus, les intégrismes religieux se sucrent largement , avec leur : "laissez venir à nous les simples d'esprit ... nous allons nous en charger ! Rendez-les simplement idiots, nous ferons le reste "Et chacun de s'y appliquer en haut Lieu ... là on on est censé* gouverner !* Vous avez dit censé ?Oui ... mais ne comprenez pas sensé, surtout !S.M.