Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 10:18


Une aide : c'est un film documentaire dont le titre est constitué d'auxiliaires.

Bravo à ceux qui ont trouvé (aux autres aussi...).
Il s'agissait bien du film Être et Avoir (hetres et avoirs), 2002, de Nicolas Philibert.

Mon commentaire

Ce documentaire est navrant, non pas parce qu'il montre, mais pas parce qu'il contribue a conforter la position des personnes qui rêvent de ce type de classe pour leur progéniture.

Qu'y voit-on ? Une classe unique dans laquelle l'enseignant joue l'homme orchestre. Tous les plans situés entre les quatre murs de la classe le montrent avec un, deux, voire trois élèves... Que font les autres, pendant ce temps ? On ne les voit pas, on ne les entend pas. C'est presque du préceptorat ! D'ailleurs, dans tous ces plans, on le voit poser des questions, proposer des exxercices, mais jamais vraiment enseigner, comme par exemple aborder et transmettre une notion nouvelle. Il joue le rôle du cahier de vacances, j'espère que les agrafes ne lui font pas trop mal...

Quant à l'ambiance, on entend presque les diptères flatuler. Tout cela n'est pas très vivant ni stimulant. Et quand l'enseignant se mêle de psychologie appliquée en discutant des problèmes familiaux d'une fillette, il est sur la corde raide car il risque de faire une bourde en s'engageant sur un terrain qui n'est pas le sien, risquant à tout moment le hors-jeu.

Rêver d'une telle classe est une hérésie. Ce rêve se fonde sur l'opposition campagne/ville (paradis/enfer), sur l'émotion : le petit Jojo est craquant, mais franchement, il tire le niveau de la clase vers le bas, et sur l'existence d'un prétendu âge d'or que certains aimeraient ressusciter. Il se trompe, j'étais élève dans les années cinquante, et je peux attester que je ne l'ai pas rencontré, ou alors il se cachait vachement bien.

Pour finir, rappelons qu'à la suite du succès de ce film, tous les participants voulurent avoir leur part de gâteau. En premier l'instituteur, M. Lopez. Dommage pour lui, la justice en a décidé autrement. Moralité : Monsieur Lopez n'a pas eu le pèze.

Michel Tournon



Partager cet article
Repost0

commentaires

Galatée 14/10/2008 07:25

Hamlet est dans un bateau...

jo le luma 13/10/2008 22:47

Il n'existe que deux espèces de l'avoir : lavoir et la voir.

Le Glaude 13/10/2008 19:01

Il n'existe que deux espèces d'arbres : le hêtre et le non-hêtre.

mariedo 13/10/2008 13:10

la couverture verte................;???????????????????????????,