Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2006 6 29 /04 /avril /2006 10:40
La création d’Adam, fresque de Michel-Ange,
plafond de la Chapelle Sixtine.


Michel-Ange n’avait aucune inspiration : c’est pour cette raison que, sans vergogne, il copia le Téléphone Maison de ce pauvre Spielberg. Il tenta vainement de masquer sa supercherie en ajoutant une bistouquette pour cacher la ressemblance avec E.T. Tentative puérile, désolante, voire pathétique.
     C’est le pape Jules II qui commanda les fresques du plafond de la Chapelle Sixtine. Initialement, il s’était adressé à Chuck Berry. Le projet ne vit pas le jour car l’œuvre proposée était ridiculement petite et se nommait Sweet Little Sixtine. Le pape refusa fort justement ce projet étriqué car il craignait de voir des bouchons à la porte de la Chapelle aux heures de pointe.

     Lorsque Michel-Ange fut sollicité, il commença par refuser, prétextant qu’il était sculpteur et travaillait donc en trois dimensions. Ce n’est quand même pas par hasard qu’il avait été surnommé Mickey 3D ! Mais quand on lui promit de payer sa fresque en deux dimensions au prix de la trois dimensions, il accepta vu qu’il n’avait pas à créer l’envers des personnages : la feignasserie sévit aussi chez les artistes, même à la Renaissance. D’autant que ledit plafond était nettement moins élevé que celui de la sécu.

   La fresque fit scandale car une grande partie des personnages représentés sont nus : à cette époque, on ne devisait pas sur le sexe des anges mais sur les sexes de Michel-Ange. Pourtant, le Livre II de la Genèse, sur lequel se fonde La création d’Adam dit :

L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant.
   
    La métaphore sur la création de la première poupée gonflable n’aura échappé à personne.


     Inutile donc de s’offusquer.

Michel Tournon

Partager cet article

Repost0

commentaires