Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2009 7 01 /02 /février /2009 12:53

Dans un précédent article, nous évoquions la métaphore de l’Insubmersible Canard de Bain (ICB) qui caractérise des faits, et événements dont il a été maintes fois démontré la fausseté mais qui continuent de se répandre comme phénomènes avérés, revenant à la surface de façon cyclique.

Dans ce registre, outre l’effet Kirlian, on peut ajouter le fameux Triangle des Bermudes, la télékinésie (Uri Geller, Jean-Pierre Girard), la "mémoire de l’eau" de ce pauvre Benvéniste, le « saint suaire de Turin », etc*. Tous ces phénomènes ont, depuis longtemps, été « démontés » par une simple étude  rationnelle (observation et analyse des données), par une démarche scientifique incontestable, voire par des prestidigitateurs (Randi, Majax). Et malgré tout, si vous entreprenez une recherche via notre ami Google, l’immense majorité des occurrences affichées accréditeront l’existence de ces phénomènes.

Affligeant et désespérant, n’est-il pas ? À qui la faute ? Le réseau Internet a le dos large : certes il permet à n’importe qui d’écrire et surtout de Copier/Coller n’importe quoi, quelles que soient les motivations du colporteur de ces nanardises. Néanmoins, si les outils d’information grand public (presse, radio, télé…) faisaient leur boulot, on n’en serait peut-être pas à ce stade avancée de déliquescence.

Ce thème est celui du mémoire de Richard Monvoisin**. Grosso modo, il défend l’idée que les médias usuels, considérant que l’information scientifique est aussi ardue qu’ennuyeuse, ratissent large en affichant des titres accrocheurs, intrigants ou dérangeants. De fait, Monvoisin publie à plusieurs reprises les gros titres de journaux en guise d’exemple :

Couverture de Sciences & Avenir, octobre 2001 :
Une découverte chamboule les lois universelles. Galilée – Newton – Einstein dépassés

Couverture de Sciences & Vie de janvier 1999 :
OVNI : pourquoi la science s’y intéresse enfin.

Couverture de Time, janvier 2003 :
The Science of Meditation

Couverture du mensuel Pour la Science de janvier 2006 :
La gravité : une illusion ?

Couverture de Sciences & Vie de juin 2003 :
Le vide est plein d’énergie ! Tout devient possible à partir de rien.

C’est vrai que c’est plus attirant qu’une publication purement scientifique ! Il devrait être toutefois possible de véhiculer une information scientifique auprès du grand public sans pour autant adopter le ton sensationnaliste des journaux people… De surcroît, ces accroches sont prometteuses mais débouchent la plupart du temps sur des abus de langage, voire des spéculations.

Notre canard insubmersible possède en outre ses propres effets pervers : puisqu’il a été démontré et redémontré que ces phénomènes dits paranormaux sont explicables ou n’existent simplement pas, il se fait que de nouvelles « études » ne vont pas s’engager pour les évaluer, les analyser et les invalider puisque tout ce travail a déjà été fait. Cette absence de réaction face à la résurgence du phénomène sera comprise par les neuneus de la façon suivante « la science n’a pas actuellement les outils nécessaires pour expliquer ces phénomènes ! ». Au colportage d’un bobard , on ajoute un autre bobard : de quoi justifier ma misanthropie ! 

Le lendemain matin, le canard était toujours vivant*** ! 

Si ce qui est inexpliqué n’est pas inexplicable, ce qui est déjà expliqué reste expliqué et vice versa. Mais l’attrait du merveilleux reste pour certains le plus fort… Et si les médias sont en partie responsables, l’Éducation Nationale possède sa part de responsabilité.

Mais cela est une autre histoire…

Michel Tournon

 * Je laisse au lecteur le soin de trouver sur le Net ou ailleurs les références permettant d’infirmer ces phénomènes paranormaux : cela constituera un excellent exercice de zététique appliquée.

** Pour une didactique de l’esprit critique, facile à trouver sur le Net.

*** Un grand merci à Robert Lamoureux 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires