Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 10:43

Pisse and love

Lundi dernier, FR3, chaîne publique, diffusait une émission médicale «Se soigner autrement». J’ai cependant préféré regarder un film sur une chaîne du satellite Le Voyage de James à Jérusalem, voyage douloureux dont il ramènera quelques shekels. Bon film malgré tout.

À la fin du film, comme il ne m’était pas encore venu l’idée de mettre la viande dans le torchon, j’ai joué au zappeur fou : je suis tombé sur la fin de l’émission sus-évoquée. Un type se présente, médecin généraliste, mais excipant d’un long passé d’acupuncteur, homéopathe, ostéopathe (baslespattes ?). Mon attention fut attirée par cette présentation : de quelle patamédecine icelui va-t-il nous entretenir ?

Monsieur boit sa pisse et conseille à ses patients d’en faire autant. J’ai déjà parlé des ravages de l’urinothérapie, notamment auprès des malades atteints du sida qui abandonnent la trithérapie pour cette clownerie. Mais, contrairement aux apparences, je suis moins obtus qu’un angle avoisinant les 180° : en conséquence, j’ai ouvert grand mes écoutilles pour comprendre, selon ce bon docteur, quels étaient les arguments pour justifier une telle pratique.

De mémoire, je retranscris objectivement tout ce qu’il a pu dire en quelques minutes à l’interviewer (médecin lui aussi).

 J’ai été convaincu des bienfaits de l’urinothérapie le jour où un de mes patients chauffeur de taxi, dont je n’arrivais pas à guérir le psoriasis, m’annonça qu’il était guéri grâce à sa pisse qu’il buvait régulièrement. Depuis très longtemps, dans divers pays (en Inde, chez les Indiens…) on utilise cette pratique. Il y a un peu plus d’un siècle, on soignait les blessés de cette manière sur les champs de bataille. En Allemagne, il y a 5 millions d’adeptes. Cette thérapie rentre bien dans la vision holistique des médecines non conventionnelles qui ne soignent pas un symptôme mais une personne dans sa globalité. La science n’est pas actuellement capable de trouver les raisons de son efficacité. C’est un excellent remède peu onéreux pour les pays sous-développés comme Madagascar (gros plan sur la femme malgache de Monsieur se trouvant dans le public).

Cette explication est passionnante car c’est un concentré de propos irrationnels, pseudo scientifiques enveloppés dans des arguments fallacieux, pour ne pas dire malhonnêtes. Après réflexion, si, finalement, j’affirme que c’est malhonnête d’autant que son auteur est docteur en médecine.

Passons ces arguments au crible de la raison :

-  Recours au témoignage d’un patient pour établir une théorie universelle, indépendamment de toute évaluation scientifique selon un protocole reconnu.

-  Recours à l’ancienneté et l’exotisme (Inde, Indiens…) pour justifier l’efficacité.

-  Cinq millions d’adeptes en Allemagne : d’où vient ce chiffre ? Il m’étonnerait fort qu’une telle question  ait été posée officiellement. Admettons-le, malgré le manque de référence. Le nombre n’est pas un argument : il y a un milliard de musulmans sur terre, (pareil pour les chrétiens). Je suis athée, le plus souvent atterré,  et je ne m’en porte pas plus mal, grâce à Dieu).

-  La vision holistique est la tarte à la crème du New Age et de sa bouillie philosophique ; personne n’en a un jour démontré la pertinence scientifique, ce qui en matière de santé fait un peu désordre...

-  La science ne possède pas actuellement les outils pour en démontrer l’efficacité. Ce type "d’argument" est particulièrement vicieux parce qu’il permet de soutenir n’importe quelle affirmation dans la mesure où l’on réfute l'efficacité des outils présents pour soumettre sa pertinence à d’éventuelles futures recherches sur le sujet : nier l'utilité d'un thermomètre n'a jamais fait baisser la température ! On n’est pas loin du syndrome galiléen et du déni de la réalité, même si l’on considère que tout peut évoluer : après tout, le monstre du Lochness peut abandonner un jour sa célèbre timidité et devenir une réalité ? C’est vrai que ce serait sympa s’il existait pour de vrai, Nessy !

- Remède peux onéreux pour les pays « sous-développés » (sic !). Quel cynisme ! Ils sont trop fauchés pour se soigner efficacement à l’aide de médicaments validés, qu’ils boivent leur pisse !

Ce dernier argument me rappelle cette honteuse campagne homéopathique, d’il y a environ cinq ans, destinée à promouvoir cette patamédecine en Afrique pour soigner les malades du paludisme. On connaît l’efficacité de la poudre de notre ami Perlimpinpin : pas plus de guérison que de margarine en branche, on s’en doutait… Néanmoins, faire croire à des malheureux qu’on va les soigner en leur préconisant d’abandonner un traitement conventionnel efficace est criminel.

Au final, on obtient donc un catalogue quasi complet du discours des charlatans. Ce qui est affligeant, c’est que l’on diffuse cette émission, proche des Guignols de l’Info, dans le cadre d’un magazine de la santé, sur une chaîne du service public ! Certes, le thème en était «Se soigner autrement». Doit-on cependant montrer ce qui existe en matière de thérapie farfelue, non validée médicalement ? On est au cœur du sujet de la thèse  évoquée dans un précédent article, qui défend l’idée que les médias sont en grande partie responsables du manque d’information scientifique sérieuse de la population.

Le mystérieux et le paranormal sont plus spectaculaires qu’une plate information validée : la foi gagne petit à petit du terrain sur la compréhension, c’est dramatique.  À quand une prescription médicale pour un voyage à Lourdes remboursé par la Sécurité sociale ?

Pour finir, rappelons cette réflexion de Dick Taverne* (déjà citée dans un précédent article)


« La Raison est l’un des fondements de la démocratie. Si l’irrationalité prévaut et si le respect de la preuve est rejeté, comment pouvons-nous résister au fondamentalisme religieux, au chauvinisme, au racisme et à toutes les autres menaces qui pèsent sur une société civilisée ? »

Michel Tournon

* Dick Taverne est un homme politique britannique, appartenant au parti libéral-démocrate (le « troisième parti » du paysage politique anglais), ancien ministre ; il ne revendique pas de compétence scientifique mais s’est entouré de l’avis de multiples spécialistes.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

michel chiron 30/07/2009 21:08

Merci pour votre réponse. Mais je n'ai jamais voulu faire l'apologie de la sorcellerie, bien au contraire, elle cherche à asservir l'homme pour mieux le détruire. Mais la sorcellerie nous montre qu'il y a des puissances bien réelles terriblement dangereuses pour ceux qui s'y laissent prendre. Et ces puissances arrivent à guérir certaines maladies, pour mieux rendre esclaves ceux qui leur font confiance. Je disais simplement que la sorcellerie pouvait être un indicateur pour l'homme de nos sociétés dites développées intellectuellement pour aller au delà d'un rationalisme irréductible. La sorcellerie n'est en fait que la révélation de l'existence des puissances des ténèbres -le mauvais côté du monde spirituel- et on ne peux pas les combattre et en triompher avec des idéaux matérialistes.  Réduire l'homme à une réalité uniquement matérielle et psychologique en niant la dimension spirituelle et la transcendance, en utilisant des arguments idéologiques, c'est se couper d'une réalité que j'avais moi-même rejetée, jusqu'à ces évênements totalement irrationnels dont je témoigne sur mon blog qui m'ont obligés à un retournement total et à découvrir la vrai liberté, celle dont rêve chaque homme.

Michel Tournon 30/07/2009 09:44

Bonjour,Merci pour votre message. J'irai sans nul doute sur votre blog et me permettrai de dire ce que je pense. Bien que je n'aie pas compris vos propos concernant la sorcellerie africaine (peut-être que votre blog m'éclairera à ce propos ?), pouvez-vous me dire pourquoi cette sorcellerie n'est pas capable de guérir les Africains dont l'epérance de vie décroît vertigineusement à cause du VIH ?Merci et à bientôt.M.T. 

michel chiron 27/07/2009 13:26

Je n' ai pas regardé cette émission et même si j' avais connu sa progammation, je n' aurais pas eu envie de la regarder.  En tous cas, je ne me soignerais pas en buvant de l' urine. Si je suis malade je vais voir mon médecin. Mais je vous écrits au sujet de vos réflexions à l' emporte pièce sur la foi et votre rejet de ce que vous appelé le paranormal et l' obscurantisme. Jetez donc un œil sur le blog que je viens de créer : le blog de michel chiron  Vous comprendez peut-être à la lumière de mon témoignage qui va se poursuivre, qu'il y a "quelque chose" de bien plus grand et de bien plus puissant que notre intelligence. Je me dis parfois que les peuples d' Afrique noire, qui eux connaissent la sorcellerie sont plus près de la vérité (même s'ils se trompent en utilisant la puissance des forces des ténèbres), que bien de nos penseurs et chercheurs "intelligents" de nos pays qui s'imaginent pouvoir tout expliquer et conduire l' homme au bonheur. Mais, il est vrai que je pensais comme vous auparavant ! Quand à Lourdes, ne vous inquiétez pas,         c' est gratuit et cela vaut toutes les thérapies, même si le médecin reste utile.