Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 12:15
Il y a quelques temps, j'avais publié sur ce blog le poème suivant :


Loup y es-tu ?

Notre ami le loup, s'admirant dans un miroir,
Trouva navrant et plutôt triste de n'avoir
Qu'une paire de burnes pendant entre les pattes.
Il en fut contrit, limite névropathe,
Quand un matin, se levant, il décida
 À cette condition de mettre le holà.
"Etre gay, luposexuel en quelque sorte,
De multiples avantages cela comporte ! "
Pensa-t-il, estimant qu'un second attribut
A coup sûr, serait des plus seyants, où qu'il fût.
Lors, notre animal partit vite se mettre en quête
D'un congénère pour partager une amourette.
L'âme soeur se nommait Af et sut le combler,
Et quand notre loup, content, voulut le payer
Af refusa et dit, expliquant sa conduite :
"Avec Af  le loup, la deuxième paire est gratuite..."

Michel  

Je reviens de chez Afflelou : ce n'est plus une deuxième paire gratuite, mais trois paires pour le prix d'une ! 

On n'est pas loin de la partouze, voire des Frères Ripolin ! Je me sens donc obligé de plancher sur un autre poème opticien à sa mémère.

J'eusse préféré
Atoll, pour vous parler d'Adriana : je sais toutefois qu'il est difficile de la rencontrer, car, en plus de trois années de bénévolat à la Croix-Rouge, je ne l'ai point aperçue ! Quant à Robert, c'est plutôt la grand-mère de Raymonde version Bidochon le prototype de la bénévole... mais je m'égare.

Le marché des lunettes évolue à cause d'un important turn aux verres... Je vais en tenir compte.

Michel Tournon





 

Partager cet article
Repost0

commentaires