Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 08:54

 

Déjà, à cette époque, c'était les riches et leurs enfants qui posaient les bonnes questions. Les pauvres, eux, cherchaient de la nourriture pour survivre, ce qui les empêchaient d'aborder les problèmes métaphysiques. 
 

 

Ce déterminisme est navrant : on sait bien que les nourritures spirituelles sont plus importantes.
 
Ventre affamé n'a pas d'oreilles, dit-on. Je pense plutôt que coeur arythmique n'a pas d'oreillettes. 
 
Michel Tournon 

Partager cet article

Repost0

commentaires