Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2003 6 08 /03 /mars /2003 10:52
Date : Sat, 8 Mar 2003 10:52 
De : Epicurienne  
Objet : karaoké pour ces messieurs


En cette journée de la femme voilà un ptit karaoké pour vous messieurs:

l'original:  "où sont les femmes?"

Elles portent un blouson noir
Elles fument le cigare
Font parfois un enfant
Par hasard !
Et dès que vient le soir
Elles courent dans le néant
Vers des plaisirs provisoires

Où sont les femmes ?
Avec leurs gestes pleins de charme
Dites-moi où sont les femmes ?
Femmes, femmes, femmes, femmes
Où sont les femmes ?
Qui ont des rires pleins de larmes
Auraient-elles perdu leur flamme
Flamme, flamme, flamme, flamme
Où sont les femmes ?

Elles ne parlent plus d'amour
Elles portent les cheveux courts
Et préfèrent les motos aux oiseaux
Elles ont dans le regard
Quelque chose d'un robot
Qui étonne même les miroirs

Où sont les femmes ?
Qu'on embrasse et puis qui se pâment
Dites-moi, où sont les femmes ?
Femmes, femmes, femmes, femmes
Où sont les femmes ?
Qui ont ces drôles de vague à l'âme
Qu'on caresse et puis qui planent
Planent, planent, planent, planent
Où sont les femmes ?

Où sont les femmes ?
Qui vivent au bout des télégrammes
Dites-moi, où sont les femmes ?
Femmes, femmes, femmes, femmes
Où sont les femmes ?
A la fois si belles et si pâles
Aux yeux qui traînent et qui flânent
Flânent, flânent, flânent, flânent
Où sont les femmes ?

Avec leurs gestes pleins de charme
Dites-moi où sont les femmes ?
Femmes, femmes, femmes, femmes
Où sont les femmes ?
Qui ont des rires pleins de larmes
Auraient-elles perdu leur flamme
Flamme, flamme, flamme, flamme
Où sont les femmes ?
Où sont les femmes ?
Où sont les femmes ?
Où sont les femmes ? ......


et la version epicurienne:

"où sont les hommes?"

ils portent des vieux fendards
ils boivent le pinard
ils sont parfois charmants
Par hasard !
Et dès que vient le soir
c'est des gros fainéants
et ils ne savent que s'asseoir

Où sont les hommes ?
oui mais pas  ceux qui nous endorment
Dites-moi où sont les hommes?
hommes, hommes, hommes, hommes
Où sont les hommes ?
avec leurs conneries énormes
ils nous prennent pour des connes
connes, connes, connes,connes
Où sont les hommes ?

ils sentent des pieds toujours
ça en devient même lourd
Et préfèrent les dodo aux boulots
ils ont dans le calebard
Quelque chose d'ramollo
Q'ils admirent d'vant les miroirs

Où sont les hommes ?
Qu'on doit couver comme des momes
Dites-moi, où sont les hommes ?
hommes, hommes, hommes, hommes
Où sont les hommes ?
qui s'prennent tous pour des surhommes
Qu'on caresse et qui sont stones
stones,stones,stones,stones
Où sont les hommes?

Où sont les hommes ?
Qui n'vivent que  par cd-rom
Dites-moi, où sont leshommes ?
hommes, hommes, hommes, hommes
Où sont les hommes ?
A la fois nous pélent et nous collent
Aux mains qui traînent et qui tatent
tatent, tatent, tatent, tatent
Où sont les hommes ?

Où sont les hommes ?
oui mais pas  ceux qui nous endorment
Dites-moi où sont les hommes?
hommes, hommes, hommes, hommes
Où sont les hommes ?
avec leurs conneries enormes
ils nous prennent pour des connes
connes, connes, connes,connes
Où sont les hommes ?

Audrey

Partager cet article

Repost 0

commentaires