Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 09:04

Dans Charlie Hebdo du mercredi 27 mai 2009, on peut lire un article de l'urgentiste Patrick Pelloux relatant la mort par crise cardiaque d'un patient qui avait préféré consulter un naturopathe plutôt qu'un tenant de la médecine rationnelle.

Cette homme est allé voir son neuneuropathe favori parce qu'il ressentait une douleur qui serrait sa poitrine comme un étau et qui irradiait dans la mâchoire et le bras gauche. Le charlatan lui a dit qu'il était "stressé" et lui a manipulé le dos afin de libérer son "mental", de modifier "le centre de sa force vitale".

Le lendemain, le patient allait de plus en plus mal, il ne pouvait plus marcher tellement il était essouflé et fit venir à son domicile le charlatan qui lui affirma que c'était  "le stress et l'angoisse mais qu'il faudrait quand même faire un électrocardiogramme".

Comme l'écrit fort justement Pelloux C'est toujours comme ça avec les charlatans : ils commencent à s'intéresser aux services d'urgences quand leurs mensonges sont rattapés par la réalité.

L'homme est mort en s'écroulant sur le trottoir ; son épouse n'a pas voulu porter plainte, trouvant cela normal. Conclusion de Pelloux : Pour sûr, sa mort fut naturelle ! Mais c'est bien la seule chose que lui aura obtenu son zozo thérapeuthe. Aujourd'hui, le macchabée est dans son cercueil, et l'escroc, en toute tranquillité, peut continuer à tuer. 

Hé oui, les neuneuropathes sont des gens toxiques, d'autant plus dangereux que pour l'instant, très peu d'entre eux sont condamnés alors qu'ils sont objectivement responsables de la mort de patients qui leur font confiance.

Certes, cette crise cardiaque aurait pu également se produire avec des soins prodigués par la médecine conventionnelle. Néanmoins, dans ces conditions, si tout avait été mis en oeuvre dans le cadre des connaissances médicales actuelles, la mort aurait pu être considérée comme inévitable.  Ce qui n'est évidemment pas le cas des passes magiques du neuneuropathe que je qualifierais volontiers d'obscurantiste si la redondance du pléonasme ne me l'interdisait.

L'Internet n'existait pas du temps d'Ésope, mais ce peut être la meilleure comme la pire des choses. On y trouve de plus en plus de sites ou de blogs proposant de la poudre de perlimpinpin pour soigner la misère humaine. Mais comme la plupart du temps ces blogs sont anonymes, il est impossible de bénéficier de leur service près-vente si les choses tournent mal...


Pour finir, ce soir (mercredi 10 juin) sur M6, à 20 h 40, l'émission
66 minutes traite "des dérives du nouveau régime à la mode" :  on y dénonce les stages de "détoxination" à base de marche, de jeûne et de bouillon de légumes.  

Conclusion de l'article de
Télérama consacré à cette émission :

Mais entre intox et désintox, il n'y a qu'un tout petit pas, allégrément franchi par la maîtresse des lieux* lorsqu'elle évoque les vertus thérapeutiques de son "traitement" dans le cas d'affections très graves ! Ce n'est malheureusement qu'un exemple parmi d'autres du charlatanisme dont font preuve ces thaumaturges nouvelle tendance, suivis par Éléanore Gay dans cette enquête rigoureuse. Elle y dénonce en creux des pratiques d'autant plus dangereuses qu'elles bénéficient d'un écho croissant. 

Quand je serai grand, je serai journaliste à Télérama

Michel Tournon 
* Monique, une ancienne pharmacienne qui organise ces stages dans sa maison de Bretagne. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Curieuses....C'est..ICI 10/06/2009 11:31