Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 09:04


  Le mariage de Tuya

Il ne s'agit pas d'un hybride créé dans une pépinière mais de l'histoire d'une jeune femme, bergère en Mongolie chinoise. Cette histoire se passe de nos jours. Le  synopsis d'Allociné dit :

Au coeur de la Mongolie chinoise, Tuya se bat pour faire vivre ses enfants et son premier mari blessé suite à un accident. Afin de résoudre ses problèmes, elle décide de divorcer et de trouver un nouveau mari. A la seule condition que celui-ci accepte de supporter toute sa famille, y compris son premier époux.
 

Vu comme ça, on va plutôt préférer de se repasser le Gendarme et les gendarmettes : c'est un film pour les lecteurs de Télérama !

Grosse erreur, c'est un excellent film, attirant par son exotisme, le choc des époques et une histoire toute simple, proche d'une tragédie grecque. 

Tuya parcourt la steppe à dos de chameau ou de cheval, pour mener paître son troupeau, pour aller chercher de l'eau à plusieurs dizaines de kilomètres de son domicile situé au milieu de nulle part. Les paysages sont grandioses par leur répétition à l'identique et leur vacuité : une steppe à perte de vue avec une chaîne de montagnes en guise d'horizon : pas un arbre, pas un MacDo. Et comme dans la chanson, le temps dure longtemps...

Cette vie pastorale est intemporelle, jusqu'au moment où surgit un camion, une mercédès, un séjour dans un hôpital ou la chambre d'un hôtel luxueux, nous rappelant qu'en cette partie du monde, le Moyen Age côtoie le XXIe siècle. Quelle que soit l'époque, il faut vivre et c'est d'autant plus dur que le mileu est hostile : pas d'eau, peu de bois, conditions climatiques rigoureuses. 

Tuya doit tout faire, et c'est la mort dans l'âme quelle décidera de divorcer pour se marier avec un homme valide lui permettant de continuer à vivre cette vie d'une rudesse extrême : à la ville, la cellule familiale serait disloquée et une bergère sur un chameau n'y a aucun avenir, même pas dans un cirque.

Au-delà de l'histoire, j'ai tendance à prendre ce film comme un documentaire, à l'instar deUrga ou du Chien jaune de Mongolie ; la scène finale montrant le mariage est étonnante : on se croirait presque dans un remake hollywoodien de Gengis Khan, un jour de fête !

Ce film passe actuellement sur Canalsat ; je pense qu'il doit exister en DVD.

Michel Tournon 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DSMoon 06/10/2009 22:30


Exotisme, quand tu nous tiens..!:)