Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 07:50
    Je viens de relire dans le texte quelques vers de Virgile (pour les demeurés, je précise qu'il s'agit d'un poète latin et non d'un employé chargé de la sécurité, généralement accompagné de canidés, parfois saugrenus).
    Rappelons que Virgile était inspiré par une muse, qui ne cessait de vociférer lorsque notre poète était en panne d'inspiration. C'est d'ailleurs à ce propos que Virgile aurait déclaré à un journal de l'époque : "La muse gueule, j'aime ça !", ce qui dénote un sens de l'humour très particulier chez ces Anciens dont on pense qu'ils étaient tous sérieux, vu l'emmerdation qu'ils nous causaient quand on planchait au collège sur une version (je précise, pour les mêmes demeurés que le mot "version" ne sert pas uniquement à déterminer le niveau d'un logiciel genre : "ma version de PhotoShop 9.02 est plus grosse que la tienne, nanalalère !"

    Bon, où est-ce que j'en était-il ? Ah, oui ! nous ne connaissons qu'une version tronquée de la phrase d'origine qui est :
"Bis repetita placenta".
    Avant d'être ce poète bien connu, Virgile était sage-femme dans le civil, peu de gens le savent aujourd'hui. Avec l'expérience, il s'était aperçu que, lors de la naissance de jumeaux, il y avait toujours deux placentas, ce qui allait à l'encontre des croyances d'alors.

    Il est toujours important de rétablir la vérité historique lorsqu'on en a l'occasion.

Michel Tournon
Partager cet article
Repost0

commentaires