Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2001 5 09 /03 /mars /2001 14:08

De :  hephaistos_gr
Date :  Vendredi 9, Mars 2001  14:08
Objet :  Re : Journée mondiale des femmes


--- Dans CirqueZavatars, Lebatailleur a écrit
> Pour un exercice d'écriture (bien modeste) j'avais
> commis ceci il y a 20 ans, ça pourrait peut-être
> convenir pour cette journée de la femme :
>
> CREVE SALOPE
>
> Pour tes silences
> Quand je quête une gentillesse
> Pour tes migraines
> Quand je veux faire l'amour
> Pour ta mère
> Qui m'emmerde
> Pour tes copains
> Qui me font chier
> Pour les jours où tu fais la gueule
> Pour tes saignées à mon compte en banque
> Pour mes chaussettes jamais reprisées
> Pour tes gosses qui ne dorment jamais
> Pour ta cuisine infâme
> Pour tes amants
> Pour tes saouleries
> Pour moi, qui voudrais vivre,
> Crève Salope !

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

Oui, grand batailleur, ton combat est ardu ( hard ).
Comment peux-tu garder la N aussi fraîche après tant d'années passées et tant de brosses à dents usées ?
Ce que j'utilise pour mon matériau de prédilection, c'est la brosse métallique. Mais il est vrai, elle s'use si vite contre la dureté du métal... de la haine!

Pendant que se déroule le fil d'Ariane, d'autres inventent des labyrinthes à XIII étages qui font ainsi reculer le jour du jugement dernier. Mais l'épreuve de l'envol est redoutable pour Dédale & Icare, because les vents les renvoient vers la terre alors qu'ils n'ont prévu qu'une fortune de mer...

De telles horreurs m'inspirent un chagrin trop profond pour que soudain j'en rie en veux-tu en voilà! Je suis triste aujourd'hui de voir cette rancoeur qui pèse au fond de l'âme comme un poids de douleur.
Cesse de détester les hommes et leurs secrets et mets toi au diapason de l'amitié et de ses espoirs incroyables.
Arrête tes conneries et rentre, en quelques pas, au bercail de la joie et de l'affection des autres qui ne te rejettent pas, crois-moi. Sois un peu plus modeste et tu reviens vers nous, habillé de noblesse et sans notre courroux. Sous tous tes habillages se cache un dépit fou. Tu pourras nous convaincre quand tu seras plus doux.

Hépha
Sensible à la journée de la flamme *
Sensible aux douleurs de ses frères
Humains condamnés à survivre
Malgré la Haine fraîche de certains
Qui ont toujours cru qu'on ne les
Aimait pas, qu'on ne les voyait pas
Qu'on ne les reconnaissait plus et
Qu'on y croyait plus, ni à leurs talents
Ni à leur sensibilité, ni à leur volonté
D'être enfin reconnus comme ils sont
Êtres sensibles avant tout et fragiles au besoin.

Salut les haineux
Je retourne à ma forge!

* La flamme, c'est la femme, c'est l'affable, c'est la
fame ( la renommée ) ne dit-on pas remède de
bonne fame?

   ci@o

Partager cet article
Repost0

commentaires