Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2001 6 10 /03 /mars /2001 02:08

De :  JMF
Date :  Samedi 10, Mars 2001  2:08
Objet :  Re : à quoi ça rime ?


Pour la journée de la femme, un peu tard, mais y a pire...


DRAME PASSIONNEL

Au milieu
de la chambre en désordre,
l'homme est debout,
nu, d'une nudité humble,
douloureuse presque,
dans son éclatante pâleur.

au bout de son bras,
la lame rougie d'un couteau pend,
prête à tomber sur le dallage austère
où des gouttes de sang
commencent à brunir.

pendant de longues minutes,
l'homme demeure immobile.
aucune passion, aucune violence
ne se lisent sur ses traits,
mais avec effarement,
il fixe le mur nu,
au-dessus de la tête du lit,
comme s'il n'osait
poser les yeux
sur le corps lacéré
qui gît au travers du matelas
et que toute féminité a quitté.

"Il a tenté de tuer
la femme qui vivait en lui",
conclut le psychiatre,
non sans conviction,
à l'adresse des gueules
avachies de respectabilité
qui constituent le jury.

mais la délivrance
n'est jamais venue.
l'homme s'est réfugié
à l'intersection des petites croix
que l'ongle de son pouce a dessinées
sur le bois verni de la balustrade.

et maintenant que les gendarmes
l'ont forcé à se lever,
il ne prête aucune attention
aux mots qui le condamnent.

à peine
ressent-il les picotements
qui gagnent la racine de son sexe,
demeurée trop longtemps écrasée
entre ses cuisses et la planche du banc
sur lequel il était assis.

et à cette femme gesticulante
qui lui crache au visage,
il se contente de sourire,
d'un air absent d'intouchable.

(1987)

Partager cet article
Repost0

commentaires