Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sororimmonde

  • : Sororimmonde - et ta soeur ?
  • Sororimmonde - et ta soeur ?
  • : on ne peut pas laisser dire n'importe quoi... à n'importe qui !
  • Contact

Quelques photos de cul ?

Recherche

7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 13:03

 

Depuis plusieurs années, je lis ou j’entends dire qu’en moyenne le salaire des femmes est moins élevé de 25% que le salaire des hommes, à compétences égales.

 

Je sais par ailleurs que les hommes occidentaux,  blancs, athées, citadins appartenant à une ex puissance coloniale vivent une période de repentance et qu’à ce titre, ils doivent fermer leur gueule sous peine de passer pour d’infects réacs machos racistes. Tout de même, de simples estimations à la louche  permettent de douter des fondements du calcul de ce ratio.

 

Dans quel domaine rencontre-t-on le plus de femmes ? Chez les enseignants, elles représentent environ 75%. Elles sont aussi sur représentées dans les administrations, à la Poste, dans les hôpitaux, bref, dans le fonctionnariat où les salaires ne dépendent pas du sexe, contrairement à d’autres endroits.

 

Si l’on prend les professions libérales (médecins, avocats, artistes…) étant leur propre patron(ne), on peut supposer que les femmes s’octroient le même « salaire » que les hommes. Itou pour les petits commerçants, paysans, artisans, etc. En outre, Il m’étonnerait fort qu’une caissière (pardon, une hôtesse de caisse…) chez Carouf perçoive un salaire inférieur à celui de son collègue mâle.   

 

Et sauf erreur de ma part, le Smic n’a pas de sexe, tout comme le RSA ou le minimum vieillesse.

 

 J’oublie certainement d’autres exemples assimilables à ceux déjà évoqués. Je sais également qu’il existe bien des secteurs que je n’ai pas répertoriés dans lesquels, a priori, les femmes sont moins rémunérés que les hommes. Mais si cette statistique de 25% est avérée, et qu’elle porte sur la totalité des rémunérations, cela signifie que cette différence de salaire doit être infiniment plus élevée pour les professions que je n’ai pas évoquées puisqu’il s’agit d’une moyenne.

 

J’aimerais donc savoir quelle est la base de ce calcul. Peut-être prend-on en compte les femmes travaillant à mi-temps ? Ou bien les périodes où les femmes n’ont pas un salaire complet voire pas de salaire du tout (congé maternité, parental, etc.) ? Ou alors (une supposition, bien sûr…) les femmes étant globalement moins qualifiées, la moyenne de leurs revenus est inférieure à celle des hommes ? Je n’ose envisager une telle éventualité qui permettrait de penser que la comparaison n’est pas faite à compétences égales.

 

Si vous avez une idée sur l’origine de ces 25% autre que la-France-est-un-pays-de-machos-qui-exploitent-les-femmes, je suis preneur : même en cette période d’économie d’énergie, je souhaite que l’on éclaire ma lanterne.

 

Michel Tournon

Partager cet article

Repost 0

commentaires