Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 10:06
C'est le titre d'un article de Marianne que l'on peut trouver ici.

Vous connaissez ma réponse, mais ce n'est certes pas le plus intéressant.

Cet article met le doigt sur la particularité de cette "thérapie", non pas concernant son effet qui n'est autre que celui de l'effet placebo, comme on le sait depuis plusieurs décennies, mais sur l'aspect légal de sa mise en vente, vu que ces granules de lactose, étrangement, ne sont pas soumises au même traitement que tous les autres médicaments.

L'auteur rappelle que l'homéopathie est une pratique figée dans le temps, qui n'a pas évolué depuis deux siècles (j'ajouterai : à l'instar de toute la naturopathie) :

Mais le problème de l’homéopathie est que sa théorie n’a guère évolué depuis deux siècles, et qu’elle est restée imperméable à toutes les découvertes faites depuis lors en physique, en génétique, en biochimie, en physiologie, en pharmacologie, en immunologie, en biologie, etc. : elle s’est définitivement figée. Si elle existait encore dans huit siècles, sa théorie sera toujours la même : or, une théorie qui ne se remet pas en cause lorsqu’ apparaissent des faits incompatibles avec elle, c’est du dogmatisme. 

Puis, il évoque la singularité de l'autorisation de la mise sur le marché de ces granules : 

Or l’homéopathie bénéficie d’un passe-droit juridique que beaucoup de gens ignorent : les médicaments homéopathiques sont dispensés de fournir aux autorités de santé ces preuves. Il est seulement nécessaire de démontrer que l’usage homéopathique du produit est une habitude établie depuis longtemps... et c’est tout ! Autrement dit : un médicament homéopathique n’est pas juridiquement défini par son action et par ses effets, mais uniquement par la tradition de son usage ! Accepterait-on cela pour n’importe quel autre médicament ? Alors, il faut choisir :
-soit les homéopathes sont en mesure de fournir des études sérieuses : ils n’ont alors pas besoin du passe-droit et ils devraient être les premiers à demander sa suppression ;
-soit ils n’ont pas de résultats probants, et ils gardent le passe-droit : mais qu’ils ne se plaignent pas alors de leur réputation de charlatanisme …

Il serait intéressant de connaître les raisons de cette exception, sûrement due à un ministre qui ne voulait pas se mettre à dos le lobby des homéopathes, au même titre qu'une étude d'efficacité extrêmement défavorable aux thérapies analytiques avait été supprimée du site du Ministère de la Santé* il y a quelques années. Si j'étais adepte de la théorie du complot, j'ajouterais à ce tableau l'impossibilité de condamner juridiquement la Scientologie à cause du bidouillage d'un paragraphe essentiel d'un texte de loi, effectué in extremis par le grouillot de service, quelques jours avant le procès.

Tout cela est inquiétant et cette progression de l'irrationnel, donc de l'obscurantisme, me fait penser que l'astrologie ou le Feng-shui figureront dans les programmes scolaires avant que ma nouvelle adresse soit située boule
vard des allongés.

Michel Tournon
Voir ici ou

Psychothérapie, trois approches évaluées", 

Editions Inserm, ISBN 2 - 85598-831-4, 568 pages, février 2004

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires