Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sororimmonde

  • : Sororimmonde - et ta soeur ?
  • Sororimmonde - et ta soeur ?
  • : on ne peut pas laisser dire n'importe quoi... à n'importe qui !
  • Contact

Quelques photos de cul ?

Recherche

29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 11:11

Vous avez dû remarquer le buzz autour du livre d'Onfray Le Crépuscule d'une idole, dans lequel il déboulonne la statue de Freud. 

Les prémices de ce mouvement contre la pensée magique de Freud se trouvaient déjà dans Le Livre noir de la psychanalyse (2005), dans lequel quarante auteurs rédigeaient un réquisitoire envers cette pratique, notamment en dénonçant toutes les falsifications et autres mensonges constituant le socle de la psychanalyse.

Pendant tout ce mois d'août, France-Culture a diffusé 25 conférences de Michel Onfray concernant l'affabulation freudienne. On peut podcaster les cinq dernières émissions sur leur site et en cherchant bien, on peut aussi trouver les 20 précédentes, qui a priori, ne sont plus dsponibles sur ce même site. Chaque conférence dure une petite heure.

Par rapport au Livre noir, la démarche est différente et aborde Freud et la psychanalyse dans le cadre d'une hypothèse de départ posée par Onfray qui considère cette pratique comme une philosophie et non une science, et que comme toute philosophie elle se fonde sur la biographie et les errements de son auteur, comme l'affirme Nietzsche.

En clair, outre ses mensonges et falsifications, Freud échafaude une théorie compatible avec sa propre vie et lui confère un caractère universel en affirmant que ce qui est vrai pour lui est forcément vrai pour le reste de l'humanité, le tout fondé sur un empilement de postulats plus contestables les uns que les autres.

Je vous conseille donc de télécharger et d'écouter ces conférences dispensées par Michel Onfray dans le cadre de son Université populaire de Caen, ne serait-ce que parce que un groupe de psys freudolâtres a envoyé une pétition à France-Culture demandant l'interdiction de leur diffusion.

Michel Tournon

Partager cet article

Repost 0

commentaires