Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sororimmonde

  • : Sororimmonde - et ta soeur ?
  • Sororimmonde - et ta soeur ?
  • : on ne peut pas laisser dire n'importe quoi... à n'importe qui !
  • Contact

Quelques photos de cul ?

Recherche

12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 12:39

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais les médias n’abordent que très rarement les sujets polémiques concernant les médecines irrationnelles, en particulier en matière d’homéopathie.

On sait depuis fort longtemps que les résultats dus à cette "thérapie" sont pile poil ceux de l’effet placebo (voir ici, par exemple). Effet placebo qui existe aussi pour les médicaments délivrés par la médecine rationnelle.

Cependant, ce matin sur France Inter, deux médecins et une journaliste spécialisée répondaient en direct aux auditeurs sur le thème de la grippe A. Une auditrice demanda pourquoi on n’évoquait jamais l’homéopathie pour soigner voire prévenir cette maladie. La réponse d’un des médecins (de mémoire) : bien sûr, l’homéopathie peut trouver sa place dans la lutte contre cette maladie, mais si les symptômes s’aggravent, il est fortement conseillé d’aller consulter aux urgence les plus proches.

Ce propos est moins consensuel qu’il n’y paraît : en clair, il signifie : ma p’tite dame, continue à prendre tes petites granules, la poudre de perlimpinpin n’a jamais fait de mal, mais si tu as vraiment la grippe A va fissa consulter un vrai médecin, sinon, tu risques de calencher illico.

C’est souvent ce type de réponse que l’on entend, au détour d’une de ces émissions médicales qui n'abordent jamais le sujet de front. Initialement, ce genre de réponse m’exaspérait.

 Mais un minimum de réflexion peut en expliquer le sens. Beaucoup de personnes croient aux vertus supposées de l’homéopathie, essentiellement par automédication préventive. Les plus rationnels pensent que les périodes où ils sont en bonne santé sont dues à l’homéopathie mais vont consulter un médecin lorsqu’ils sont vraiment malades. Les autres (largement minoritaires) continuent, avec parfois des résultats dramatiques.

En fait, la réponse standard évoquée plus haut est destinée à ménager la chèvre et le chou en évitant de faire passer pour neuneu une partie de la population adepte de la pensée magique, tout en l’incitant à consulter un tenant de la médecine rationnelle en cas de besoin, comme le ferait une personne lambda. De plus, on estime à 20% le nombre de médecins prescrivant des remèdes homéopathiques (parce qu'ils y croient ou pour répondre à la demande des patients : on ne critique pas ses patients, encore moins ses confrères).

Ce souci paraît louable : cette paix « médicale », est analogue à la paix sociale que l’on préserve souvent au prix de compromis pas très glorieux. Et en matière de santé, on est toutefois dans un registre différent. Pour moi, cet équilibre artificiel n’est pas sans danger ; en matière de médecine, l’évaluation de l’efficacité d’un médicament correspond à un protocole particulier aboutissant à l’autorisation de mise sur le marché. Il se fait que les produits homéopathiques sont exonérés de cette autorisation (et pour cause , ils seraient tous refusés, vues toutes les expérimentation en double-aveugle négatives ayant déjà eu lieu). Il suffit simplement aux laboratoires Boisron d'affirmer que leurs produits ne sont pas dangereux…

L’homéopathie est un des points de concours entre la croyance et la science, registres pourtant différents depuis l’avènement de la démarche expérimentale apparue à la fin du XIXe siècle. Le risque, c’est qu’en acceptant officiellement l’homéopathie comme une thérapie efficace et validée, on ouvre une porte par laquelle se faufileront d’autres croyances avides de reconnaissance : le créationnisme est enseigné dans certains états des USA.

Dans mes moments de pessimisme noir, j’imagine des cours d’astrologie dispensés dans les écoles publiques. Je vais prendre quelques granules pour me détendre.

Michel Tournon

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

anti_fer 12/11/2009 14:26



Evitez, si vous le pouvez, les granules de plutonium : ils ont rétrogradé Pluton il y a quelques mois ... et ses granules risquent fort d'être inefficaces ( oui, je sais, c'est pour se
venger des Humains qui ne croient plus en lui !)


Les astrologues pensent nez en moins que ça ne change rien à sa configuration astrale (ni à la nôtre !) compte tenu du fait que les paramètres qu'ils utilisent restent valables
---->> Il n'y a que la Foi qui sauve quand on a les foies :-)