Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 10:44
978-2-915312-17-1

Je viens de lire cet opuscule de 60 pages, Les médecines non conventionnelles ou les raisons d'une croyance, de Jean Brissonnet paru aux éditions book-e-book. L'auteur essaie de comprendre  pourquoi certains médecins, dont il ne met pas la sincérité en doute, continuent de pratiquer des "spécialités" comme l'homéopathie, l'ostéopathie, l'acupuncture alors que les études cliniques contrôlées (ECC), reconnues universellement par le monde scientifique, ont toujours fait la preuve de leur inefficacité.

Cet ouvrage publie des données intéressantes qui devraient faire cesser ces pratiques ; toutefois, comme elles sont plus soutenues par la croyance que par la raison, on peut en déduire que la fin de l'obscurantisme n'est pas pour demain.

Un exemple concernant les médecines traditionnelles chinoises : l'espérance de vie des Chinois en 1960 était de 36,3 ans. En 2005, elle était de 71,8 ans ! L'amélioration de l'hygiène pendant ces 45 années n'explique pas tout : le début des années soixante est marqué par l'ouverture de la Chine à la médecine occidentale...

On y trouve aussi des exemples de raisonnements biaisés, souvent à la base de contre vérité. Un extrait du livre :

Dans l'affaire de la vaccination anti-hépatite B, souvent évoquée, le REVAHB (Réseau Vaccin Hépatite B) a établi une corrélation entre la vaccination et l'apparition de la sclérose en plaques tout simplement parce que la campagne de vaccination avait été réalisée - à titre de rattrapage - en direction des adolescents. Or, c'est à cet âge que se manifestent le plus souvent les premiers signes de cette affection. Il s'agit donc d'une simple corrélation temporelle comme l'ont confirmé ultérieurement plusieurs études de qualité [voir en particulier ce rapport]. On aurait pu de la même façon établir une corrélation entre la vaccination et le premier baiser amoureux. Aurait-il fallu y voir une relation de cause à effet ?

Une partie du livre est consacrée à l'effet placebo, effet très mal connu car peu étudié dans la mesure où les recherches ne déboucheraient pas sur la fabrication et la vente d'un médicament. Initialement, on estimait que l'effet thérapeutique = effet spécifique du médicament + effet placebo. De nos jours, on pencherait plutôt pour l'équation effet thérapeutique = effet spécifique du médicament + effets contextuels + évolution naturelle. Cette dernière égalité tient compte du lieu, de la blouse blanche, etc. (effets contextuels) et de la faculté du corps humain à guérir spontanément (évolution naturelle). Les données avancées concernant l'effet placebo sont peu précises, même si l'on avance régulièrement le chiffre de 30 %. De plus, toutes les "guérisons" ne sont pas également concernées : la douleur est souvent évoquée, avec toutes les incertitudes concernant la mesure de son intensité.

L'auteur termine sur une note positive. Loin de tout rejeter, il pense que l'hypnose, l'ostéopathie, l'acupuncture* peuvent trouver leur place dans la panoplie des pratiques mises à la disposition des thérapeutes. Mais il faut d'abord que l'on cesse de considérer lesdites pratiques comme des médecines à part entière.

Ce livre est disponible sur le site book-e-book pour la somme de 9,90 euros.

* Des études récentes tendent à prouver que l'acupuncture a des effets sur la douleur. Les méridiens n'existent pas puisque cet effet existe aussi quand les aiguilles sont posées en dehors de leurs tracés supposés. Il semblerait que l'effet soit dû aux multiples perforations qui entraîneraient une production d'endorphine destinée à calmer la douleur causée par la présence des aiguilles.

Michel Tournon



 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le Glaude 02/01/2010 07:35


Sur les effets placebo et nocebo, voir :
http://www.ibbtev.be/?Le-placebo-l-effet-placebo-et-l