Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 17:25

Il y a Grand Corps Malade, il y a eu Grand Corps Busier, Charles-Édouard Jeanneret-Gris dit Le Corbusier. Là, on a affaire à du lourd : beaucoup considèrent qu’il a largement concouru à la dégradation  des conditions de vie d’une partie de ses congénères en faisant rimer  habitat sain et cages à lapins. Dommage que beaucoup de ces lapins  dealent de la drogue et rendent invivables leurs cages : la myxomatose devrait porter plainte vu son manque à gagner.


Foin d’habitat : c’est de mobilier dont je veux vous entretenir. Le Corbusier a aussi mis son groin dans l’ameublement et le fleuron de sa production, en association avec Charlotte Perriand, c’est la fameuse chaise longue de 1928 dénommée LC4. Il fallait bien se mettre à deux pour pondre une telle ineptie. Certes, l’objet a de la gueule. Mais ne nous attardons pas dans le domaine esthétique puisque tous les égouts sont dans l’âne Arthur.


lc4.jpg

Repérons les aspects pratique et confortable qui caractérisent essentiellement un tel objet. La bonne idée, c’est la dissociation du piètement et de l’assise proprement dite, ce qui permet de choisir l’inclinaison voulue, avant d’affaler sa viande sur le cuir. La mauvaise idée, c’est que lorsque vous déplacez la chaise, il faut se rappeler qu’elle est constituée de deux éléments indépendants. Mais bon, on ne va pas chipoter pour si peu : on ne déménage pas tous les jours.

 

La stupidité de cette chaise longue, c’est sa forme anatomique.  Les deux pliures correspondent à l’articulation du bassin et celle de la hanche. Sans évoquer Mimi  Mathy et Joakim Noah, et sans posséder un QI  à 4 chiffres, on peut penser que le confort de notre copine LC4 ne sera pas accessible à tout le monde : c’est comme si on vendait des chaussures ou des gants à pointure unique ! Cette chaise longue date de plus de 80 ans. Elle a donc dû être conçue pour une personne moyenne des Années Folles, ce qui augmente son incongruité actuelle.

 

D’une manière générale, le design a créé les sièges anatomiques devant lesquels certains bavent d’admiration oubliant qu’ils n’ont pas la même forme de cul que leur concierge.  Soyons honnête : je possède cette chaise longue et la pratique quelques fois. Je ne vais pas prétendre qu’elle est totalement inconfortable, mais vue ma taille, elle n’est  pas du tout adaptée à ma morphologie et c’est quand même pas le design qui va m’en faire changer, mon arthrose ne veut pas en entendre parler.

 

En conclusion, ce n’est pas la peine de payer si cher une chaise longue qui n’est même pas confortable. Mais, répliqueront les aficionados du mobilier Bauhaus elle est tellement belllllle… Je suggère alors de l’encadrer et d’accrocher l’ensemble sur le mur du salon. D’accord, ce ne sera pas très pratique pour s’asseoir, mais n’oublions pas qu’il s’agit de design.

Ma note : PC3-copie-2.jpg (de un à 5 presse citron en fonction de la dégradation due au design)

 

Michel Tournon

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

JPG 09/12/2010 00:06



Le design est la réunion de la fonction et du style.


Enfin, normalement.