Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 12:03

(lu sur le net)

 

Dans un grand magasin, une femme perd son sac à main, dans la cohue de ce premier jour de Soldes....
Rentrée à la maison et désespérée, l'on sonne à la porte. Un jeune homme apparaît, son sac à main sous le bras !
- Je rêve ! Il y a donc encore des gens honnêtes en ce monde ! Merci, Merci beaucoup !
Devant lui, elle l'ouvre ; tout y est ! Cependant, en ouvrant son porte-feuille... son billet de 50 Euros a disparu, mais il s'y trouve : 2 billets de 10, 1 de 20 et 2 de cinq Euros...
N'y comprenant rien du tout, elle demande au jeune homme
- Comment cela ce fait-il donc ?!
Au jeune de rétorquer :
- L'autre fois, j'avais ramené un sac à main à une personne qui m'a remercié sans me récompenser. Elle n'avait pas de monnaie...
 

+.+.+.+.+.+.+
Hilary Zigomat
> ha ha ha !!! 

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 12:23

Blogonautes, blogonautesses

ma bonne résolution pour la nouvelle année :


1024 x 768

 

 

-+-+-+-+-+-+-+-
Ze Bath Leurre
> résolu !

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 12:26

La sollicitude est un "jeu oulipien".
Pour en savoir plus sur les règles de la Sollicitude, cliquez ici


-.-.-.-

Emile meurt et lègue à son fils Maurice' Torz

quelques biens qu'il possède en Moselle, vers Gorze...

D'Emile qu'a Torz ?

- - -

bonne-annee-2014.jpg

- - -

Une autre sollicitude ? ... je t'en prie, choisis :

 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60
61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72   73 74 75 76 77 78 79 80
81 82 83 84  85  86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96        

 

+.+.+.+.+.+.+.+

Ze Bath Leurre
> ... et puis nouille art !


-.-.-.-

n'hésite pas à donner ta version ci-dessous en commentaire !

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 12:00

Mais oui, je m'étais bien juré qu'en deux mil treize

j'irais passer quelques jours à Bagnols-sur-Cèze… 

loupé ! Mais là, c'est sûr, oui! en deux mil quatorze,

et quoi qu'il arrive, je passerai par Gorze !

 

+.+.+.+.+.+.+
Ze Bath Leurre 

- - - 
pour en savoir plus sur Gorze : 

http://bienvenueagorze.free.fr
 

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 00:43

twitter-reseau-zoziaux.png

 

Peut-on dire que Twitter fait partie des réseaux zoziaux ?

+.+.+.+.+.+.+
Jonnhy Dugland
> qu'ça à foutre 

Partager cet article

Repost0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 13:03

Lu sur le site de la Mutuelle Générale de l'Education Nationale :

mgen-nouveautes-zob-2013.png

 

... ça donne envie de faire la queue !

+.+.+.+.+.+.+.+
Jonnhy Dugland
> qu'ça à foutre ! 

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 19:47

[Jai écrit l'article ci-dessous en réponse à un "ami" sur FaceBook qui se vantait d'aduler François Morel. Depuis, ledit "ami" nommé Olivier Chauzu, m'a viré de ses contacts, alors que c'était lui qui était venu me chercher. Comme quoi, il ne fait pas bon le contredire. Sur FB, il s'est créé un troupeau de courtisans qui doivent penser comme le Prince, sinon gare au coup de balai. Il se la pète grave, pépère ; bien content de ne plus être "ami" de ce fat, limite foutriquet.] 

 

De nos jours, François Morel, c’est surtout le chroniqueur de France Inter, tous les vendredis matin  à 8 h 55. Pour bien apprécier ces chroniques, il est nécessaire d’en connaître la genèse et en étudier l’historique.


Au début était Guy Carlier que tous les plateaux s’arrachaient parce qu’il osait ridiculiser des personnages publics. Foutage de gueule gentillet garanti mais pas haineux ni moralisateur. Vers 2008, vint Guillon qui fut lourdé à cause de sa chro nique concernant DSK, puis Didier Porte qui, lui aussi dut la prendre pour avoir répété à plusieurs reprises qu’il sodomisait Sarkozy, prouvant par là la finesse de son esprit et le raffinement de ses pratiques sexuelles. Gerald Dahan fit une courte apparition jusqu’au jour ou Val, de grâce, le congédia. Selon l’ « humoriste », c’était à cause de sa dernière chronique dans laquelle il avait dézingué Alliot-Marie présente dans le studio. En fait, c’était pour cause de médiocrité, ce qui est nettement moins glamour. Mais le précédent existait : un humoriste ne peut se faire lourder que pour raisons politiques, surtout pas pour manque de talent…


De ces passages successifs, une fonction naquit : celle de l’humoriste qui, à défaut de talent ou d’esprit, peut apostropher, insulter, diffamer un invité en se prévalant de l’immunité que lui confére sa carte de comique. À défaut de faire rire, le chroniqueur humoristique devint inquisiteur, moraliste, éditorialiste politique haineux, dont le buzz est amplifié par le Net, notamment grâce aux vidéos. Antoine Fouquier-Tinville, sors de ce corps !


François Morel me faisait bien marrer lorsqu’il aboyait avec ses potes les Deschiens sur Canal + il y a quelques années. Et lorsqu’il jouait avec les mêmes dans les pièces des Deschamps/Makeïeff, mes zygomatiques furent également de la partie. Morel apparaît aussi comme 18e couteau (au fond du tiroir, à gauche) dans plusieurs films. Je le trouve quelconque, ce qui dans mon échelle de valeur est proche de l’encéphalogramme plat, mais quand un couteau joue comme un manche, c’est plutôt cohérent (je sais, c’est facile).


Donc, chronique de François Morel tous les vendredis matin. Initialement, lesdites chroniques étaient plaisantes, propres sur elles, un tantinet poétiques, pas vraiment agressives mais plutôt quelconques dès qu’on les comparaît à celles de Sofia Aram qui officiait également sur France Inter, un autre jour de la semaine. Elle avait repris le flambeau des dézingueurs professionnels suscités et  qui l’avaient précédée, mais avec plus de délicatesse, en enveloppant le bonbon pour qu’il soit moins acidulé. De fait, parmi les cinq chroniqueurs journaliers, elle sortait du lot et faisait ombrage aux quatre autres en particulier au petit poète du vendredi matin.


On devine aisément ce qui a dû se passer dans la tête de François : que dois-je faire pour me faire une place au soleil ? Les solutions les plus simples étant les plus sûres, François se dit in petto et en français : je vais faire comme mes prédécesseurs ! Recette :  mettre dans un cul de poule, Marine Le Pen, Christine Boutin, le Mariage pour Tous, un bon verre de Romes, un filet d’insultes, des propos contre la corrida, une énorme giclée de point Godwin, beaucoup d’indignation, d’émotion et de compassion (surtout en cas de racisme), un soupçon de morale, bien fouetter  et hop, amener à ébullition pendant cinq minutes, de préférence entre 8 h 55 et 9 h, le vendredi. 


François est très certainement intelligent. Il a dû se dire : « Concocter une mixture avec ce type d’ingrédients n’est pas vraiment  nouveau, pour tout dire pas drôle du tout ni très courageux encore moins original pour l’artiste de gauche que je suis. Toutefois mes chroniques seront fatalement vertueuses et la vertu n’offre pas de prises aux critiques, c’est tout bénéf. Et surtout, il y a un public pour ça : le prêt-à-penser, certains adorent, c’est rassurant ! Pourquoi les en priver ? Je leur dis ce qu’ils veulent entendre… Je serais vraiment débile de m’abstenir, d’autant qu’en accommodant n’importe quel fait divers, politique ou petite phrase issue d’un « people », bref, n’importe quel élément issu  de l’actualité avec cette préparation culinaire, je suis certain de produire une chronique à succès!

 

Et c’est ainsi que Morel devint le pape François de la bien-pensance, cinq minutes par semaine, sur France Inter.  Et beaucoup plus sur Youtube et les réseaux sociaux.

 

Michel Tournon

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 15:53
Sollicitude - *86*

- - -

Une autre sollicitude ? ... je t'en prie, choisis :

 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60
61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72   73 74 75 76 77 78 79 80
81 82 83 84  85  86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96        

 

+.+.+.+.+.+.+.+

Ze Bath Leurre
> ... chouchou !


-.-.-.-

n'hésite pas à donner ta version ci-dessous en commentaire !

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 06:12

A la saint Géraud,
c'est peut-être une gastro.

 

-.-.-

pour découvrir un autre dicton :

- par date : cliquer ici

- par nom : cliquer là

-.-.-

Partager cet article

Repost0
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 14:42

Lorsque l'on débat oralement ou par écrit, manifester son désaccord devient de plus en plus problématique. À l’instar d’Internet, le point Godwin vient mettre très rapidement une fin au débat. Rappelons que ce « point » se rapporte à une  loi affirmant que plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1. Comme ce registre est vaste, il implique aussi le fascisme, l’extrême-droite, le FN et tous les épouvantails à chemises brunes.


Bien évidemment, si l’on jette l’anathème sur son contradicteur de la sorte, la discussion est stoppée, le débatteur visé est discrédité et il n’a pas intérêt à vouloir passer une seconde couche vue l’étiquette infamante qui lui collera  à la peau. C’est donc tout bénéf pour les tenants d’une idéologie incertaine, incapable de produire un argumentaire cohérent.


La panoplie destinée à discréditer son opposant s’est enrichie récemment d’une nouvelle arme : le suffixe « phobe » ou « phobie ». La stratégie est redoutablement simple : on dévoie le sens d’un mot existant en lui attribuant un sens précis destiné à préserver l’intouchabilité de l’idéologie de celui qui le profère. Ainsi, dans le dictionnaire, l’existence du mot  homophobe  remonte à 1979*. L’islamophobie, quant à elle, n’est pas répertoriée dans ce même dictionnaire, alors que son utilisation se répand dans tous les médias. Plus récemment, on évoque la germanophobie, uniquement lorsque l’on n’apprécie pas la politique européenne de Mme Merkel.


Le Petit Robert nous informe que le sens du mot phobie, hors de son contexte initial concernant la psychologie, signifie aversion, horreur, dégoût. Je revendique mon aversion envers toutes les religions, en particulier l’islam qui fait beaucoup parler de lui un peu partout sur la planète. Bien évidemment, je ne souhaite pas l’internement et la destruction massive de tous les musulmans : on n’a jamais reproché aux bouffeurs de curés et autres mécréants de vouloir passer systématiquement au lance-flamme les catholiques alors que beaucoup d’entre eux ont fini sur un bûcher ! (les mécréants, pas les curés).


On peut éprouver de l’aversion voire du dégoût vis-à-vis des pratiques sado-maso, alors pourquoi pas vis-à-vis des pratiques homosexuelles ? On peut aussi se poser la question de l’origine de l’homosexualité, sujet tabou car sulfureux : si  un jour on prouve qu’elle est acquise et non innée, comme le politiquement correct l’affirme, je vous laisse imaginer les conséquences. Ces considérations relèvent d’un avis voir d’un questionnement personnel qui ne dépend aucunement d’une idéologie malsaine assortie d'un triangle rose. Malgré tout, le délit d’homophobie existe et un glissement sémantique (pas tout à fait fortuit) définit comme homophobe celui qui réprouve l’homosexualité et par extension le mariage pour tous. Ce raccourci permet la confusion entre la discrimination – inacceptable -  et le débat d’idées – nécessaire.  C'est ainsi que l'on crée un faux argument d'autorité**. Et si vous ne partagez pas ce point de vue, c’est que vous êtes frappé d’hétérophobie…


 

En tout logique, l’avènement de ces néologismes devrait permettre d’exprimer plus finement sa pensée et donc de faire progresser le débat d’idées. Paradoxalement, on observe le résultat inverse : plus le champ lexical s’enrichit, plus la discussion risque d’être courte et de déboucher sur du noir ou du blanc, alors qu’il existe 50 nuances de grey.


Avec un peu d’imagination, il est aisé de prévoir les phobies à venir :

 

Le rapophobe : il n’aime pas le rap, donc les Noirs ; c’est un vilain raciste !

Le voisinphobe : il n’aime pas le boucan fait par son voisin, il est donc misanthrope si le voisin est blanc, raciste s’il est coloré.

L’Artcontemporainphobe : n’aime pas l’art contemporain ; demeuré conservateur proche du FN.


Quant à moi, la seule phobie qui me caractérise est celle des phobies : vive la phobiephobie !

 

Michel Tournon

 

*Version 2.1 du Petit Robert électronique

 ** Voir  cette page

Partager cet article

Repost0