Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mars 2001 7 04 /03 /mars /2001 13:19

précédent - suivant
- - -


De :  Lebateleur2
Date :  Dimanche 4, Mars 2001  13:19
Objet :  Re: [CirqueZavatars] Re : acrroc - tissu fatal
-
le Zappe a écrit :
<< Bateleur, mets-toi là...
 Notre ex-bateleur, devenu aveugle,
 s'accroche au bateau, effrayé par l'eau,
 et, s'empêtrant dans la voilure, beugle
 à tous vents : "Est-ce toi, là, matelot?"  >>
-
Cela me fait penser au mat du berger (aux échecs)
non ! je me gourre d'erreur,
au mat du plumard.

Le joueur avança son pion d'une case
et dit d'une voix fatiguée

"il y a mat là"

Luc
faut cifer     

- - -
précédent - suivant

Repost 0
4 mars 2001 7 04 /03 /mars /2001 12:51

précédent - suivant
- - -


De :  le Zappe
Date :  Dimanche 4, Mars 2001  12:51
Objet :  Re : acrroc - tissu fatal
-
> Et nous tous, sur la Toile, qu'elle attitude adoptons-nous ? celle
de Thésée,
> accroché à son fil ? est-on seulement sûr que nous tenons le bon ?
> Celle d'Icare déployant ses ailes ? Avons nous assez d'orgueil pour
nous ôter
> de la Toile gluante ? mais pas trop d'arrogance pour risquer de se
brûler à
> je ne sais quelle étoile ?
>
> Quel fil tenir ?
>
> Le Bath Leurre
> >Quand l'écheveau du temps paraît inextricable
> >Je ne sais plus quel fil il convient de tirer ;
> >Car si le brin ténu venait à se briser,
> >L'accroc dans le tissu serait irréparable.
-
L'inaccessi blétoile, comme dirait Brel...

Celui-ci, rapidos, alors...

Bateleur, mets-toi là...
Notre ex-bateleur, devenu aveugle,
s'accroche au bateau, effrayé par l'eau,
et, s'empêtrant dans la voilure, beugle
à tous vents : "Est-ce toi, là, matelot?"

Ouais, bof, si ça continue, je sens que la tournée générale, ça va
être pour la pomme à mézigue...

- - -
précédent - suivant

Repost 0
4 mars 2001 7 04 /03 /mars /2001 12:29

précédent - suivant
- - -


De :  Ze Bath Leurre
Date :  Dimanche 4, Mars 2001  12:29
Objet :  acrroc - tissu fatal

à force de fréquenter des listes et des newsgroups on finit par retrouver un peu toujours les mêmes Zavatars... qui se ressemblent s'assemblent ?
Et on mesure le véritable sens du terme "Toile" pour désigner l'internet

eToile ? mais où se cache l'araignée... la bête... qui guette nos moindres
mouvements, moucherons que nous sommes ?

Toile ? où immense et inextricable dédale ?
Comment s'y retrouver ? ou en sortir ?

Dans le labyrinthe, Thésée avait le fil d'Ariane ... (la bête, le Minotaure, il savait qu'il se terrait quelque part)
Thésée avait cru tuer définitivement la bête en ayant occis le Minotaure.
Mais une autre bête, plus sournoise, cachée en lui, causa la fin tragique de
son père Egée : Thésée dans sa joie de rentrer vainqueur, avait tout
simplement omis de hisser la voile blanche de son navire annonciatrice de sa victoire.

Pour sortir du Labyrinthe, Icare... (Icare, tiens comme le nom de cette autre liste que nous connaissons... n'est-ce pas Gé ?)... Icare, lui, pour sortir utilisa des ailes... la bête, il ne savait pas qu'elle germait en lui... son orgueil et son arrogance le poussèrent à commettre l'irréparable... se brûler les ailes comme un moucheron au soleil de la mégalo ?
La liste Icare suivra-t-elle le même sort ?

Seul Dédale, semble avoir su s'en tirer avec sagesse... mais, le connait-on
vraiment ? N'est-ce pas en lui que la bête agit avec le plus de sournoiserie ?

Et nous tous, sur la Toile, qu'elle attitude adoptons-nous ? celle de Thésée, accroché à son fil ? est-on seulement sûr que nous tenons le bon ?
Celle d'Icare déployant ses ailes ? Avons nous assez d'orgueil pour nous ôter de la Toile gluante ? mais pas trop d'arrogance pour risquer de se brûler à je ne sais quelle étoile ?

Quel fil tenir ?

Ze Bath Leurre
>Quand l'écheveau du temps paraît inextricable
>Je ne sais plus quel fil il convient de tirer ;
>Car si le brin ténu venait à se briser,
>L'accroc dans le tissu serait irréparable.

- - -
précédent - suivant

Repost 0
4 mars 2001 7 04 /03 /mars /2001 11:39

précédent - suivant
- - -


De :  le Zappe
Date :  Dimanche 4, Mars 2001  11:39
Objet :  Re : Des cartes, pour jouer à quoi... ?
-
> je crois que c'est un nain dix
> que le juste n'est pas le vrai et encore moins le saint serre
>
> Luc
> de passage
> à la trappe
-
Dans mes confins, passer à la trappe, ça se dit surtout au bistrot
quand on passe de la bière à la trappiste (dont les effets sont plus
rapides)... Ce matin, je ne suis guère en forme, j'ai un boulot à
achever (une traduc du néerlandais d'un texte écrit par un sagouin de
la syntaxe, nom de Dieu! qui est-ce qui m'a chié des apostrophes
pareils et qui ne les a pas couverts de cendres?) et j'en ai plein
les lattes avant de commencer.

Comme disent les Flamands parlant français: "Je vais reviendre..."

JMF.

- - -
précédent - suivant

Repost 0
4 mars 2001 7 04 /03 /mars /2001 10:54

précédent - suivant
- - -


De :  Lebateleur2
Date :  Dimanche 4, Mars 2001  10:54
Objet :  Re: [CirqueZavatars] Re : Des cartes, pour jouer à quoi...?
-
Le Zappe a écrit :
<< Pour ce qui est des jeux de mots, j'en commets généralement dix
 atroces pour un potable (et encore, certains diront que je me vante).
 Dans la joyeuse confrérie de zozos (dont je) que je fréquente, c'est
 un sport national (enfin, cantonal, disons), nous faisons même des
 concours visant à désigner celui qui sort le plus mauvais calembour
 de la journée. La concurrence est donc très forte... >>
-
Les plus mauvais sont ceux qui nous secouent le plus ...
alors que les plus justes
(ex : "ce précipité n'est pas une solution")
ne font même pas sourire

je crois que c'est un nain dix
que le juste n'est pas le vrai et encore moins le saint serre

Luc
de passage
à la trappe

- - -
précédent - suivant

Repost 0
4 mars 2001 7 04 /03 /mars /2001 10:49

précédent - suivant
- - -


De :  Lebateleur2
Date :  Dimanche 4, Mars 2001  10:49
Objet :  Re: [CirqueZavatars] Des cartes, pour jouer à quoi...?
-
Gé a écrit :
<< Donc je dirai plutôt: je pense donc j'essuie ou j'essuie donc je pense,
 commutative mon cher watson... >>
-
Peu de temps
donc tout sec

"je panse (ma vache aphteuse pour qu'elle guérisse !)
donc j'essuie" (ces plaies, avec affection, parce qu'elle est autre que viande)

Luc
je passe
donc je fuis...

- - -
précédent - suivant

Repost 0
4 mars 2001 7 04 /03 /mars /2001 10:43

précédent - suivant
- - -


De :  Le Zappe
Date :  Dimanche 4, Mars 2001  10:43
Objet :  Re : Des cartes, pour jouer à quoi...?
-
Gé a écrit :
> Oui,  tiens des cartes, mes jeunes enfants ont découvert
le "pouilleux"

(...)

> L'action prédomine-t-elle la pensée, ou la pensée est-elle motrice de
> l'action, l'essuie étant seulement pour l'homophonie, pour rester dans le
> champ morphique de Lacan. (...)

> Gérard
-
Hello,
Ce jeu que tu appelles le "pouilleux", c'est le jeu où il ne faut pas
se retrouver le dernier avec le valet de pique en main ? Chez nous, ça
s'appelle, prosaïquement, le "valet de pique" (dans les milieux
calotins manquant d'imagination), le "pû" (wallon pour "pou", la
petite bête, quoi!), ou le "sot". Personnellement, je préfère la
belote-comptoir ou la manille coinchée, mais enfin, je ne suis pas un
fana des cartes (ni un fan à Descartes, d'ailleurs).

A part ça, j'ai également tâté de la philo (deux ans de ph.
germanique - c'était surtout pour la linguistique, sémantique,
sémiologie et tout le toutisme; et deux ans de philo romane, à
Louvain, mais j'étais inscrit dans la section néerlandophone, pas
dans la francophone, et ça m'a permis de me gondoler méchamment à
propos de profs flamands qui nous enseignaient l'ancien français, le
wallon, etc. alors qu'ils n'y pigeaient que chti).

Pour ce qui est des jeux de mots, j'en commets généralement dix
atroces pour un potable (et encore, certains diront que je me vante).
Dans la joyeuse confrérie de zozos (dont je) que je fréquente, c'est
un sport national (enfin, cantonal, disons), nous faisons même des
concours visant à désigner celui qui sort le plus mauvais calembour
de la journée. La concurrence est donc très forte...

Mon grand dada, c'est la poésie. Mais davantage pour la forme que
pour son contenu. J'aime bien ce qui sonne bien et me fait sourire,
voire rire intérieurement (extérieurement, mes fausses ratiches me
tombent du bec). Je voue une admiration sans bornes à Queneau.

Sur ce, je vais faire un tour, visiter d'autres sites où il m'arrive
de sévir)...

A plus tard,

JMF.

- - -
précédent - suivant

Repost 0
4 mars 2001 7 04 /03 /mars /2001 10:11

précédent - suivant
- - -


De : Gé
Date :  Dimanche 4, Mars 2001  10:11
Objet :  Des cartes, pour jouer à quoi...?
-
Oui,  tiens des cartes, mes jeunes enfants ont découvert le "pouilleux"
depuis quelques jours de vacances, mais demain la reprise.
Un ami me "taxait" (en francs pour peu, bientôt en heureux, en euro pardon)
d'esprit cartésien.
Entre autre dans ma réponse faite à lui, une réflexion sur Décartes me vint
à l'esprit.
je vous en fait part:

Esprit cartésien, Décartes, ça me fait penser immédiatement à sa maxime de
base, même s'il ne faut pas le réduire à ça, mais...
"Je pense donc je suis".
Depuis que je l'ai étudié en philo (tu vois ça remonte, plus de 30 ans),
j'ai toujours trouvé que cette idée était beaucoup trop statique, qu'elle
dissociait beaucoup trop le corps et l'esprit (je crois me souvenir que
c'était plus ou moins ce que voulait dire notre cher Décartes, cher car il
fait bien partie de notre culture, donc tout ce qu'on raconte, c'est un
petit bout digéré, ingurgité, fagocité, de ce qu'il a dit, de ce qu'il a
écrit...).
Alors j'ai transformé cette maxime (je ne dois pas être le seul bien sûr) en
une réconcialiation du corps et de l'esprit, car je ne sais pas différencier
les deux, l'un se nourrit de l'autre et Lycée de Versailles.
Donc je dirai plutôt: je pense donc j'essuie ou j'essuie donc je pense,
commutative mon cher watson...
L'action prédomine-t-elle la pensée, ou la pensée est-elle motrice de
l'action, l'essuie étant seulement pour l'homophonie, pour rester dans le
champ morphique de Lacan.
Je ne tranche pas, car il n'y a pas à trancher; des fois, c'est l'action qui
prime, desfois c'est la pensée, prime dans le sens premier, pas primordial,
primeur, printemps, beaujolais, ... tu vois les champs morphiques me
rattrapent toujours.
Je dois dire qu'en général, sur les autres listes; je canalise ma pensée, et
ne laisse pas ce brut de décoffrage s'allumer, mais là je m'en donne à coeur
joie, car il me semble que c'est un peu l'objet des échanges.
J'aime bien l'intitulé de la liste, au sens Zavata du terme, la seule chose
(mais c'est encore une branche dissidente - pas canal histérique - ) qui me
gène, c'est le mot massue, (un général, bof, !!!! ) ou pour asséner,
assémer, assumer des mots, mais pas pour assomer, simplement pour rendre un
peu plus lourd, massif, attractif, ( ah! la loi de la pesanteur) le sens de
certains mots.
J'aime les mots, c'est pour ça que j'ai trouvé amusant, intéressant,
attractif (encore) les mots de Luc et les tiens, Zoltar aussi, mais au fait
deux ou trois personnes, ou personne....?

A bientôt, peut-être sur cet autre sujet de discussion....

Gérard

- - -
précédent - suivant

Repost 0
3 mars 2001 6 03 /03 /mars /2001 20:23

précédent - suivant
- - -


De :  le Zappe
Date :  Samedi 3, Mars 2001  20:23
Objet :  Re : comme on se retrouve....?
-
> Gérard CLAVET
> N°ICQ: 39158705
-
Mes excuses, Gérard, je ne t'ai pas salué. Je suis belge, pas
spécialement petit, avec l'accent et tout et tout (oueye, fieu!), je
zone dans un patelin affriolant qui s'appelle Charleroi, grrrrrande
ville culturelle (haha!) avec ses 200.000 habitants et ses 3.000
bistrots (ohoh!). Je ne connais pas grand-chose en informatique et,
comparée au net, la Voie lactée m'a tout l'air d'être un faubourg à
peine plus grand que la zone où je crèche. T'as l'air de connaître un
tas de monde. Personnellement, j'ai déjà retrouvé quelques vieux
poteaux que je croyais démob' depuis des lustres. Ca fait plaisir de
voir qu'ils sont pas tous au père Lachaise. Ca fait que trois mois
que je me balade sur la fibre, je vivrai jamaais assez vieux pour en
faire le tour, encore que j'aie le moral et que dans ma famille, ça
soit rare qu'on calanche avant 90 berges (j'en ai 50, ça me laisse un
peu de temps). Porte-toi bien, l'artiste.

JMF.

- - -
précédent - suivant

Repost 0
3 mars 2001 6 03 /03 /mars /2001 19:44

précédent - suivant
- - -

De : le Zappe
Date :  Samedi 3, Mars 2001  19:44
Objet :  Re : accroc bath

-

Une autre, en prime:

- Oh! divin César, comment trouves-tu les nouveaux bateleurs que nous
avons ramenés de Gaule ?
- Ah! très bath...

- - -
précédent - suivant

 

......................
atrebates gaulois celtes belges celtique belgique

Repost 0