Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sororimmonde

  • : Sororimmonde - et ta soeur ?
  • Sororimmonde - et ta soeur ?
  • : on ne peut pas laisser dire n'importe quoi... à n'importe qui !
  • Contact

Quelques photos de cul ?

Recherche

28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 21:31

Le garde de pêche demande :

– Avez-vous un permis pour tous ces poissons ?

– Non monsieur, ce sont mes poissons domestiques.

– Vos poissons domestiques ?

– Oui, parfaitement. Chaque soir, j'amène mes poissons ici sur le lac, je les laisse nager un bout de temps librement dans le lac,

et lorsque je siffle, ils reviennent tous et sautent dans le bateau. Je les ramène alors à la maison !

– Mais c'est ridicule cette histoire, c'est du mensonge pur et simple !

– Non, pas du tout, je vais vous montrer, ça fonctionne vraiment !

– Ok, je dois voir ça...

L'homme prend alors son bac à poissons, le vide à l'eau, et attend debout.

Après quelques minutes, le garde-pêche demande : – Alors ?

– Alors quoi ?

– Quand allez-vous les faire revenir ?

– Faire revenir qui ?

– Ben, les poissons !

– Quels poissons ?

+.+.+.+.+.+.+.+
Hilary Zigomat
> ha ha ha
!!!

Repost 0
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 23:49

(lu sur le net)

 

C'est une chauve-souris vampire couverte de sang qui revient en zigzaguant à sa grotte et se pose pour piquer un petit somme. Mais les autres chauves-souris, réveillées par l'odeur du sang, la harcèlent pour savoir où elle en a tant trouvé.
- Oh non! Laissez-moi dormir! Gémit la chauve-souris ensanglantée
- Non! Dis-nous où tu as eu tout ce sang! hurlent les autres. Finalement, la chauve-souris ensanglantée cède et dit aux autres de la suivre. Après dix minutes de vol silencieux dans la nuit noire, elles plongent dans une vallée, puis dans une forêt. Et à l'entrée d'une clairière la chauve-souris ensanglantée dit:
- On y est! Vous voyez cet arbre là-bas ?
- Oui! Oui! crient les autres chauves-souris vampires, la salive à la bouche.
- Eh ben, moi je l'avais pas vu...

 

+.+.+.+.+.+.+.+
Hilary Zigomat
> ha ha ha !!! 

Repost 0
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 11:58

(trouvé sur le net)

- - -

Une petite fille dit à sa mère :

-Maman hier pendant que tu étais au bureau papa est venu avec une femme à la maison, il l'a déposée sur le lit et ...

La mère l'interrompt :

-Tiens ma chérie tu vas nous terminer ton récit pendant le dîner devant tout le monde quand papa sera là ce sera mieux.

La fillette s'exécute et part jouer tranquillement. Le père rentre à la maison et toute la famille passe à table. La mère dit à sa fille :

-Alors ma chérie c'est quoi l'histoire que tu voulais me raconter tout à l'heure ?

- Ah oui ! Alors maman hier quand tu étais au bureau papa a amené une femme sur ton lit et il lui a fait la même chose que le voisin te fait le samedi.

 

+.+.+.+.+
Hilary  Zigomat
> ha ha ha !!! 

Repost 0
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 12:03

(lu sur le net)

 

Dans un grand magasin, une femme perd son sac à main, dans la cohue de ce premier jour de Soldes....
Rentrée à la maison et désespérée, l'on sonne à la porte. Un jeune homme apparaît, son sac à main sous le bras !
- Je rêve ! Il y a donc encore des gens honnêtes en ce monde ! Merci, Merci beaucoup !
Devant lui, elle l'ouvre ; tout y est ! Cependant, en ouvrant son porte-feuille... son billet de 50 Euros a disparu, mais il s'y trouve : 2 billets de 10, 1 de 20 et 2 de cinq Euros...
N'y comprenant rien du tout, elle demande au jeune homme
- Comment cela ce fait-il donc ?!
Au jeune de rétorquer :
- L'autre fois, j'avais ramené un sac à main à une personne qui m'a remercié sans me récompenser. Elle n'avait pas de monnaie...
 

+.+.+.+.+.+.+
Hilary Zigomat
> ha ha ha !!! 

Repost 0
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 07:29

(trouvé sur le net)

 

La différence entre les besoins sexuels d'un homme et les désirs d'une femme m'a toujours sidéré.

 

Au lit, l'autre soir avec ma femme, la température montait rapidement.

Au moment de passer aux choses sérieuses, elle m'arrêta et me dit : "Non, mon amour, je ne me sens pas bien..."

Puis elle ajouta : "Je n'ai pas spécialement envie, je voudrais juste que tu me tiennes dans tes bras. Tu n'es pas assez

en phase avec mes besoins émotionnels de femme pour que j'aie envie de satisfaire tes besoins sexuels d'homme !"

À mon regard ébahi, elle enchaîna : "Je voudrais que tu m'aimes pour ce que je suis et non pour ce que je fais pour toi au lit." Comprenant que rien ne se passerait ce soir-là, je n'insistai pas et je m'endormis. Quelque temps après, comme j'avais des congés à récupérer, je décidai de passer une belle journée avec elle.

Après un dîner dans un petit restaurant sympa, je l'emmenai dans un grand magasin de mode où je l'invitai à essayer divers vêtements sous mon regard intéressé.

Pendant un long moment, elle essaya tout ce qui tombait sous ses yeux et parada devant moi comme une star.

Finalement, deux robes retinrent spécialement son attention. Comme elle ne savait pas se décider, je lui laissai entendre qu'elle prendrait bien les deux. À l'étage suivant se trouvait le rayon des chaussures. Une paire neuve par robe semblait indispensable.

Une jolie paire de boucles d'oreilles lui faisait de l'œil, hop, dans le panier! Croyez-moi, ses yeux brillaient de plus en plus!!!

Je la connais, je voyais monter en elle une forme d'excitation indescriptible.

Elle voulut même me tester, voir jusqu'où j'irais, car elle s'intéressa aux bracelets de style tennis.... Je répondis oui.

Puis il y eut quelques paires de bas, de la lingerie, un foulard, les rayons parfum et maquillage et quelques bricoles.

Finalement, elle me regarda avec des yeux pétillants comme du champagne et dit : "Ça va être cher tout ça, on passe à la caisse quand?"

Je répondis : "Non, mon amour, je ne me sens pas bien...."

Son visage devint béat d'étonnement et sa bouche resta ouverte.

Je lui dis alors : "Je n'ai pas spécialement envie, je voulais simplement te voir habillée ainsi. Tu n'es pas assez en phase avec mes capacités financières d'homme pour que je puisse satisfaire tes désirs d'achats de femme."

Et comme elle me regardait avec des yeux assassins, j'ajoutai : "Je voudrais que tu m'aimes pour ce que je suis et non pour ce que je t'achète!"

 

À défaut d’orgasme, putain, que ça m’a fait du bien.

Signé : Marcel

 

N.B. Le corps de Marcel sera exposé samedi prochain au salon funéraire...

 

+.+.+.+.+.+.+
Hilary Zigomat
> ha ha ha !!! 

Repost 0
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 09:19

(trouvé sur le net)

 

Un jour j’ai rencontré un gentil Monsieur et nous sommes tombés amoureux. Nous devions nous marier, alors j’ai cessé de manger mon plat préféré… Les fèves au lard.

Quelques mois plus tard, le jour de mon anniversaire, je suis tombée en panne sur le retour pour la maison. J’ai donc appelé mon mari pour le prévenir que je serais en retard, car il me fallait marcher jusqu’à la maison.

En marchant, je passe devant un petit resto d’où émane une odeur de fèves au lard à laquelle je ne peux résister. Vu les kilomètres qu’il me reste à marcher, je me dis que les « effets » seraient sûrement passés avant d’arriver à la maison. Alors je m’arrête et, sans m’en apercevoir, j’avais bouffé trois grandes portions de fèves au lard.

A mon arrivée, je fus surprise de voir mon mari déjà rentré, tout excité de me voir et qui s’exclame: « Chérie, j’ai une surprise pour le souper ce soir ».

Alors il met un foulard sur mes yeux et me fait asseoir à table. En m’asseyant, le téléphone sonne juste comme il allait me retirer le foulard. Il me fait promettre de ne pas y toucher avant qu’il ne revienne et va répondre.

Les fèves que j’avais avalées me faisaient toujours effet (du tonnerre) et la pression devient intenable; alors mon mari n’étant pas dans la pièce, j’en ai profitai. Je bougeai mon poids sur une jambe et en échappai un. Non seulement il était bruyant, mais l’odeur était comme celle d’un camion de rebuts passant sur une mouffette !

Je pris ma serviette de table pour faire circuler l’air autour de moi vigoureusement. Balançant mon poids sur l’autre jambe, j’en évacuai trois de plus. L’odeur était pire que le chou cuit.

Attentive à la conversation de mon mari dans l’autre pièce, je continuai ainsi durant quelques minutes. Le plaisir était indescriptible. Alors que les salutations au téléphone signalaient la fin de ma liberté, de nouveau j’aérai autour de moi avec ma serviette, la replaçai sur mes genoux et me croisai les mains, soulagée et fière de moi.

Mon visage reflétait l’innocence au retour de mon mari qui s’excusa d’avoir été aussi long. Il me demanda si j’avais triché et regarda autour de lui; je lui assurai que non.

C’est alors qu’il retira le foulard et que douze invités assis autour de la table crièrent en chœur:

« Bon Anniversaire ! »

+.+.+.+.+.+.+.+
Hilary Zigomat
> ha ha ha !!! 

Repost 0
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 10:50

(trouvé sur le net)

 

Le lave-vaisselle de Bernadette est en panne...
Elle appelle un dépanneur. 

Puisqu'elle devait travailler le lendemain elle lui précise:
- Je laisserai la clé sous le paillasson. Réparez la machine, laissez la facture sur la table, je vous enverrai un chèque. 
Au fait, ne vous inquiétez pas pour mon chien Fido, il ne vous fera aucun mal. Mais quoi qu'il arrive, ne parlez pas au perroquet ! J'insiste bien, NE PARLEZ PAS A MON PERROQUET !

Lorsque le dépanneur arrive à l'appartement le lendemain, il est accueilli par un énorme chien qui n'a vraiment pas l'air commode du tout. 
Mais, comme Bernadette avait dit, le chien est resté couché dans son coin sans se préoccuper du dépanneur.
Le perroquet, par contre, le rend complètement dingue. Il crie sans arrêt, lance des jurons et le traite de tous les noms.

Au bout d'un certain temps le dépanneur n'en pouvait plus, il crie: 
- Ta gueule, connard de volaille !

Et le perroquet de répondre : 
- Vas y Fido - attaque

 

+.+.+.+.+.+.++
Hilary Zigomat
> ha ha ha !!! 

Repost 0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 23:25

(trouvé sur le Net)

Un représentant en aspirateur débarque chez une vieille dame qui habite une maison isolée au bout du village. Sans lui laisser placer un mot il lui dit :

- Madame, je vais vous faire une démonstration de la merveille des merveilles, le nouvel aspirateur « Cyclone », celui qui aspire tout en quelques secondes ! Où est votre poubelle ? Dans la cuisine ? Je m’en doutais ! Permettez-moi de la prendre…

Il l’emporte dans le salon et vide tout le contenu par terre.

- Ne vous inquiétez pas ! Car à présent, avec l’aspirateur « Cyclone », je vais faire disparaître totalement, jusqu’à la dernière parcelle, toutes ces ordures ! Je m’engage, chère madame, à manger devant vous tout ce qui resterait au sol !

- Attendez, monsieur, dit la vieille dame. Je vais vous chercher du sel et du poivre, parce que je n’ai pas l’électricité. 

 

+.+.+.+.+.+.+
Hilary Zigomat 
> ha ha ha !!! 

Repost 0
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 01:23

(trouvée sur le net)

Trois cigognes se rencontrent dans le ciel et se demandent les unes aux autres
- Tu vas où?
- Hooo, je vais chez un couple qui essaye d'avoir un enfant depuis 10 ans.... Je leur apporte une petite fille.
- C'est cool !
- Et toi ?
- Je vais chez une dame qui n'a jamais eu d'enfant. Je lui apporte un petit garçon !
- C'est bien, je suis sûre qu'elle va être vraiment heureuse.
- Et toi ? demandent les deux cigognes à la troisième.
- Moi ? Je vais juste au couvent.
Les deux autres cigognes sont surprises et bafouillent :
- Mais... Et tu leur apportes quoi?
- Je ne leur apporte jamais rien mais j'adore leur foutre la trouille....

+.+.+.+.+.+.+
Hilary Zigomat 
> ha ha ha !!! 

Repost 0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 12:41

(trouvée sur le net)

 

Deux petites vieilles se croisent dans la rue

- Comment vas-tu Marguerite ?

- Oh ! Je n’ai pas le moral… Je viens de perdre mon mari !

- Ah bon ! Qu’est-ce qui s’est passé ?

- Je l’ai envoyé dans le jardin chercher des carottes et des poireaux pour faire la soupe. Il a été pris d’un malaise. J’ai appelé les secours, quand ils sont arrivés, il était déjà mort. Une crise cardiaque…

- Qu’est-ce que tu as fait alors ?

- Des pâtes… !…………………….

 

+.+.+.+.+.+.+
Hilary Zigomat
> ha ha ha !!! 


Repost 0