Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sororimmonde

  • : Sororimmonde - et ta soeur ?
  • Sororimmonde - et ta soeur ?
  • : on ne peut pas laisser dire n'importe quoi... à n'importe qui !
  • Contact

Quelques photos de cul ?

Recherche

13 février 2007 2 13 /02 /février /2007 15:50

Date : Mardi 13. Février 2007  15:50

   De : Jacques Theillaud

Objet : … rondelle canaille…

 

Chers Zavs,

 

le dernier texte de notre cher Ze Bath m'a inspiré ce

petit sonnet sans prétention, en hommage à tout ce qui

peut se débiter en rondelles...

 

Si j’cause encore un peu anglais,

Si j’ jaspine un poil le rosbif :

Broke, preterit de break : casser…

Back : l’arrière, le dos, c’est pas diff’…

 

«Le secret de Brokeback Mountain » ?

Une histoire de rondelle canaille…

Deux coboilles : « A la tienne, Etienne ! »

Qui s’cassent l’arrière tant y s’empaillent…

 

Marins ou banquiers, les deux pitres

Auraient choisi comme beau titre :

«Madame Laffitte et son boutre…»

 

Ni crucifix, ni gousses d’ail…

Au fond, on en a rien à foutre

De ce sonnet/rondel canaille…

 

Voilà, voilà, j'espère que ça vous plaît, car c'est

moi qui l'ai fait...

 

amitiés, et bizoux en bloc à tous

Jacques

Repost 0
15 mars 2004 1 15 /03 /mars /2004 11:45

   Date : Mon, 15 Mar 2004 11:45      

     De : Ze Bath Leurre
  Objet : {TroiZans} sonnet... qu'un au revoir !


... allez on continue le tour d'horizon, par un sonnet :

Lorsque je suis rentré, la porte était ouverte.
Mes chaussons n'étaient plus devant le canapé,
une assiette séchait sur le bord de l'évier
et mon vin n'était plus posé sur la desserte.

Qui peut donc vivre ici -- à part mes plantes vertes ! --
quand je ne suis pas là ? Je n'ai pas remarqué
la faux parmi mes fusils sur le ratelier.
J'imaginais déjà une beauté offerte

lascivement plongée dans un bain... mais que dalle !
ma baignoire était vide et l'odeur de santal
restait du dernier coup de pschitt assainissant !

J'ai tro bu ce soir là, avant d'aller au lit.
Et sous les draps, saisi d'un glacial frôlement,
j'entendis murmurer : " Bonne dernière nuit ! "

Ze Bath Leurre
> comme les blés !

Repost 0
17 février 2004 2 17 /02 /février /2004 16:05

   Date : Tue, 17 Feb 2004 16:05       

     De : Ze Bath Leurre  
  Objet : sonnet béabasque en - ATèTITOTUT


Devant le succès international et Zavatarsien du sonnet béabasque (nous en
avions déjà eu quelques exemplaires il y a environ un an, mais que je n'ai pas
le loisir de rechercher dans les archives présentement), je vous en livre un
autre...
... en ATèTITOTUT cette fois-ci :

Elle me dit : " Ze Bath,
retire tes chauss
ettes,
ôte ta chemis
ette
et quitte ta crav
ate ! "

Moi, j'avais les mains m
oites
en voyant -- oh, maz
ette ! --
son corps sous sa nuis
ette
ondulant comme ch
atte !

Je rétorquai : " Birg
itt,
tu sais, Satan m'hab
ite !
-- Moi, ça m'ouvre l'âme...
ôte

tout ! dit-ell' d'un ton br
ut.
Quand on m' propoz' la b
otte,
c'est sûr je m'exéc
ute !

Ze Bath Leurre
> possédé !

Repost 0
17 février 2004 2 17 /02 /février /2004 15:56

   Date : Tue, 17 Feb 2004 15:56  

     De : Ze Bath Leurre
  Objet : sonnet béabasque - en babebibobu


Cher's Zav's,
je vois que pour Pat, notre dernière recrue, le béabasque n'a aucun secret.
Puisqu'ailleurs, en particulier sur P.U., elle tâte plus souvent qu'à son tour
au sonnet, je vous propose maintenant un sonnet béabasque.
Je vous rappelle succintement le principe : une trame de sonnet (2 quatrain +
2 tercets) avec des rimes béabasques de type AEEA / AEEA / IIO / UOU.
Pour le rythme, j'ai choisi des vers de 6 pieds, j'ai trouvé que ça donnait
plus de peps !

voici donc un sonnet béabasque en babébibobu :

En arrivant là-bas
je suis resté bouch'
e
( j'ai bien failli go
ber
ma clope et son ta
bac ! ) :

complètement ba
ba,
bavant comme un bé
,
ivre, j'ai titu

à voir le haut d' ses
bas !

J'eusse ôté ses ha
bits...
oui, mais quel ali
bi
donner à mon ca
bot

de femm' qui, dès l' dé
but,
me voyait fair' le
beau ?
Pour oublier, j'ai
bu !

Ze Bath Leurre
> bah ben oui, j'ai bu !

Repost 0
7 novembre 2003 5 07 /11 /novembre /2003 06:51

   Date : Fri, 7 Nov 2003 06:51   
     De : Ze Bath Leurre
  Objet : sonnet - ME REVEILLER


Me réveiller un jour de plus à tes côtés,
une minute avant toi pour te regarder ;
puiser ma force en cet instant simple et fragile ;
comprendre l'essentiel ; oublier le futile.

Sur les ruines qu'hier, en mon esprit, le vent
du doute inquisiteur et des secrets tourments
a rongé jusqu'au soir, rebâtir le château ;
renaître sans un cri... y croire de nouveau !

Etancher ma soif à la source de tes yeux
qui me grisent bien plus que les vins capiteux.
Si, au bout du chemin, au soir du dernier soir,

la cynique faucheuse en déshabillé noir,
m'offre un dernier désir, répondre sans ciller :
me réveiller un jour de plus à tes côtés.


Ze Bath Leurre
> allez, à la sieste..
.

Repost 0
26 avril 2003 6 26 /04 /avril /2003 06:36

   Date : Sat, 26 Apr 2003 07:36:29     

     De : Le Zappe  
  Objet : LE TEMPS D'ARRIVER


POUR LA REVOIR, IL PREND LE PREMIER TG(i)V
---------(faudrait encore qu'il s'arrête!)

T'es belle comme un tram, tu me fais saliver,
avec tes airs de vamp. Mes yeux sur toi rivés,
je sens mes neurones vachement s'activer,
mon sang tourne aramon et je me dis: "J'y vais!"

Le problème, avec toi, c'est qu't'habites Givet,
qu'il faut se lever tôt si on veut arriver
à ton mignon appart, ton petit nid privé
et qu'avant d'attaquer le matou en civet

que tu n'as pas cramé, j'eus le temps d'archiver
quelques apéritifs et autres dérivés
et que tu risques fort de me voir lessivé

au moment propice que tu me décrivais
si bien dans ton courriel. Faudra donc t'activer
au cas où auraient soif tes cinq sens avivés.


El Zzzzzzz

(Quelle sombre histoire, dirait Claire Grivet)

 
Repost 0
24 août 2002 6 24 /08 /août /2002 11:27

   Date : Sat, 24 Aug 2002 12:27      

     De : Ze Bath Leurre 

  Objet : un sonnet, ça lasse !?

 

 sylvie.huret a écrit :

> Que ne donnerais-je, hélas, pour retrouver sa trace ?

> ...

> Délivrant dans le noir mon ultime grimace.

 

Moi aussi j'ai voulu tenter la rime en "asse".

Secouant la pulpe qui englue ma carcasse,

J'ai pensé : " Ne sois pas, Ze, un gros dégueulasse !

Pour une fois, bannis les allusions salaces ! "

 

Je me suis concentré, j'ai cherché, mais hélas !

Le premier mot qui me vint à l'esprit c'est " chiasse ",

Aussitôt suivi par un naturel "grognasse "

-- Que j'eusse préféré au désuet " poufiasse " -- .

 

" Quoi ! pensai-je à nouveau, t'es vraiment à la masse,

Ze ! pourquoi faudrait-il que tu le salopasses,

Ce sonnet, par des mots et des rimes fadaces ?

 

Alors, honteux, les yeux baissés sur mes godasses,

Pensant que chez William on trouvait des mots classes,

J'ai cherché dans l'anglais... but the first word was "ass" !

 

Ze Bath Leurre

> qu'est plutôt jouasse !

Repost 0
15 juillet 2002 1 15 /07 /juillet /2002 18:31

Date : Mon, 15 Jul 2002 19:31

     De : Ze Bath Leurre  

  Objet : le maître décolle... en monorime

 

LE MAÎTRE DECOLLE

 

C'est à la sortie de l'école

Que chacun reprend l'air frivole :

Quelques petits vont voir Guignol,

Et d'autres font la farandole,

 

Les grands discutent de consoles ;

ça gesticule et ça rigole !

Moi, je suis le maître d'école ;

C'est l'heure où mon esprit s'envole !

 

Voici Venise et ses gondoles

Glissant au chant des barcarolles ;

Rome : forum et Capitole ;

 

La Grèce antique, l'Acropole...

Ah ! que ne suis-je Flynn Errol !

Ou l'intrépide Rocambole !

 

Ze Bath Leurre

> un peu fol !

Repost 0
6 avril 2002 6 06 /04 /avril /2002 07:23

   Date : Sat, 6 Apr 2002 08:23      

     De : Ze Bath Leurre  
  Objet : Anatole le frivole


Anatole le frivole de retour parmi nous
Déambule, caracole, en faisant des coucous
A une farandole de belles filles aux yeux doux
Tout à coup y a un drôle qui lui cherche des poux

C'est l' mari d' la Nicole, un cocu qu'est à bout,
Qui fume et qui picole et qu'a jamais un sou,
Qu'un moindre rien affole, et qu'est un mou du genou :
" Te voilà l' Anatole ! t'as pas honte, sale voyou,

De dire tes fariboles ! " Et le mari jaloux
Qu'avait sniffé d' la colle -- ça s' voyait à ses joues --,
En roulant des épaules, voulut jouer les marlous.

Mais notr' rev'nant frivole, serrant les poings, d'un coup
Etendit le guignol, nez planté dans la boue !
Tu vois, notre Anatole, 'faut pas l' chauffer, c'est tout !


Ze Bath Leurre
> avec un peu d' Synthol
> on encaisse mieux les coups !

Repost 0
6 avril 2002 6 06 /04 /avril /2002 06:53

   Date : Sat, 6 Apr 2002 07:53       

     De : Ze Bath Leurre  
  Objet : Re: Anatole le retour


Dans un e-mail daté du 06/04/2002 12:03:47 Paris, Madrid (heure d'été),
Epicurienne a écrit :
> Anatole eu droit à un billet retour parmi nous


ah !! enfin le retour d'Anatole parmi nous !

FETONS LE RETOUR D'ANATOLE

Pour fêter le retour d'Anatole parmi nous,
On organisa une teuf à casser tout.
On invita pour l'occase une bande de zouzous :
Le beau Pedro et son ami Pierrot le Fou,

Des jeunes blancs-becs accompagnés d'un vieux grigou,
Un chef indien, un vieux cow-boy et son six-coups
On a même vu un montreur d'ours et d' sapajou !
A manger et à boire on en trouvait partout :

Des entrées, des viandes, des rillons des tripoux ;
Des gâteaux, des sorbets, à la crème les choux !
Du vin blanc, du rosé, d' la blanquette de Limoux,

Des liqueurs, du cognac, du calva pour le trou !
On but tant qu'à cinq heures du mat' et des brou-
ettes y'avait plus un seul olibrius debout !

Ze Bath Leurre
> t'étais où, ouh ouh ouh ouh !

Repost 0